Skip to navigation – Site map

HomeNuméros204BibliographiesSuétone, Vie de Caligula, Vie de ...

Bibliographies

Suétone, Vie de Caligula, Vie de Claude

Bibliographie commentée
Suetonius, Life of Caligula, Life of Claudius. Annotated bibliography
Pauline Duchêne

Full text

1Cette bibliographie a été pensée selon un double objectif :

  1. fournir aux étudiants une liste de références qui leur permettra de suffisamment connaître Suétone et son œuvre pour pouvoir commenter plus facilement les Vies au programme de l’agrégation externe de Lettres classiques ;

  2. leur donner également des clés d’orientation face aux nombreuses références biographiques auxquelles ils seront confrontés. Elle n’est donc pas exhaustive, privilégie les ouvrages récents et les commentaires qui l’accompagnent visent à informer brièvement sur le contenu des ouvrages cités.

1. Le texte des Vies de Caligula et de Claude

1.1. Édition au programme

2Suétone, Vies des douze Césars. Tome II, H. Ailloud (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 1931.

1.2. Autre édition

3C. Suetoni Tranquilli. De Vita Caesarum Libros VIII et De Grammaticis et Rhetoribus Librum, R. A. Kaster, Oxford, Oxford University Press, 2016.

4C’est désormais le texte de référence, même meilleur que celui de l’édition unilingue de M. Ihm pour les éditions allemandes Teubner.

1.3. Étude sur le texte des Vies des Douze Césars

5Kaster R. A. 2016, Studies on the Text of Suetonius’ De Vita Caesarum, Oxford, Oxford University Press.

2. Traduction alternative à celle de la CUF

6Suétone, Vies, traduction, introductions et notes par G. Flamerie de Lachapelle, Paris, Les Belles Lettres, 2016.

3. Commentaires suivis

7Il existe trois commentaires suivis des deux Vies au programme, tous en anglais :

8Hurley D. 1993, An Historical and Historiographical Commentary on Suetonius’ Life of Caligula, Atlanta, Scholar Press.

9Hurley D. 2001, Diuus Claudius. Suetonius, Cambridge–New York–Melbourne, Cambridge University Press.

10Wardle D. 1994, Suetonius’ Life of Caligula. A Commentary, Bruxelles, Latomus.

4. Œuvres antiques à lire en parallèle des Vies de Caligula et Claude

11Cassius Dio, Roman History, vol. vii, E. Cary (éd.), Cambridge (MA), Harvard University Press, 1924, livres LIX (pour le règne de Caligula) et LX (pour le règne de Claude).

12Attention, cette partie-là de l’Histoire romaine de Cassius Dion n’est connue que de manière indirecte et fragmentaire ; il est donc intéressant de la consulter, mais il faut être prudent au moment de l’utiliser.

13Pline le jeune, Panégyrique de Trajan, M. Dury (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 1959 (pour mieux comprendre comment la distinction boni/mali principes commence à se mettre en place au début du iie siècle).

14Sénèque, Apocoloquintose du divin Claude, R. Waltz (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 1934 (pour la ridiculisation de Claude dès sa mort et les attaques immédiates contre ses revendications augustéennes).

15Tacite, Annales, livres XI et XII, P. Wuilleumier (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 1990 (pour le règne de Claude).

5. Sur Caligula et Claude

5.1. Sur Caligula

16Husquin C. 2020, « Corps du prince, réputation et postérité entre politique et pathologique : le cas de Caligula », dans A. Gangloff & B. Maire (dir.), La Santé du Prince. Corps, vertus et politique dans l’Antiquité romaine, Grenoble, Jérôme Millon, p. 135-152 (sur la nécessité d’être très prudent avec ce que dit Suétone à propose de la santé mentale de Caligula).

17Tran N. 2021, Caligula, Paris, Presses Universitaires de France.

5.2. Sur Claude

18Duchêne P. 2020, Comment écrire sur les empereurs ? Les choix historiographiques de Tacite et Suétone, Bordeaux, Ausonius, p. 183-198 (sur l’évolution de la tradition historiographique antique) (disponible en ligne à l’adresse suivante : https://0-books-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/​ausonius/​16103).

19Hurlet F. 1997, « La Domus Augusta et Claude avant son avènement : la place du prince claudien dans l’image urbaine et les stratégies matrimoniales », REA 99,3-4, p. 536-559 (sur les circonstances de l’avènement de Claude).

20Levick B. 2009, Claude, I. Cogitore (trad.), Gollion, Infolio.

21Renucci P. 2012, Claude, l’empereur inattendu, Paris, Perrin.

6. Sur Suétone

6.1. Résumés biographiques et bibliographiques utiles

22Flamerie de la Chapelle G. 2016, « Introduction », dans Suétone, Vies, Paris, Les Belles Lettres, p. ix-xlvi.

23Wolff É. 2009, « Chapitre V : Suétone » dans S. Ratti (dir.), Écrire l’histoire à Rome, Paris, Les Belles Lettres, p. 225-262 (très utile notamment sur l’évolution de la recherche).

6.2. Suétone et son époque

24Baldwin G. 1983, Suetonius, Biographer of the Caesars, Amsterdam, Hakkert.

25Pausch D. 2004, Biographie und Bildungskultur. Personendarstellungen bei Plinius den Jungeren, Gellius und Sueton, Berlin-New York, de Gruyter. (L’ouvrage replace Suétone dans le contexte de culture de l’image et goût pour les anecdotes à la fin du iie siècle de notre ère).

26Pausch D. 2020, « Types of life-writing in Suetonius’ Lives of the Caesars and Illustrious Men », dans K. De Temmerman (dir.), The Oxford Handbook of Ancient Biography, Oxford, Oxford University Press, p. 197-208 (ouvrage qui compare les Vies des douze Césars et les Vies de grammairiens et rhéteurs).

27Wallace-Hadrill A. 1983, Suetonius, the Scholar and his Caesars, Londres, Duckworth.

6.3. Réhabilitation de Suétone comme auteur

28Duchene P. 2016, « Suetonius’ construction of his historiographical auctoritas », dans V. Liotsakis, & S. Farrington (dir.), The Art of History. Literary Perspectives on Greek and Roman Historiography, Berlin–Boston, de Gruyter, p. 271-288 (sur la persona scientifique de Suétone) (disponible en ligne à l’adresse suivante : https://0-www-degruyter-com.catalogue.libraries.london.ac.uk/​document/​doi/​10.1515/​9783110496055-015/​html).

29Power T. 2014, « Suetonius’ Tacitus », JRS 104, p. 205-225 (sur la comparaison avec Tacite).

30Power T. 2014, « The originality of Suetonius », dans T. Power & K. R. Gibson (dir.), Suetonius the Biographer, Oxford, Oxford University Press, p. 1-18 (sur la difficulté à déterminer une fois pour toutes si Suétone est uniquement un biographe ou aussi un historien).

31Steidle W. 1951, Sueton und die antike Biographie, Munich, Beck (premier ouvrage à prendre Suétone véritablement au sérieux comme auteur et à montrer qu’il ne se contente pas de « recopier ses fiches »).

6.4. Sur la pensée politique de Suétone

32Cizek E. 1977, Structures et idéologies dans les Vies des douze Césars de Suétone, Paris-Bucarest, Les Belles Lettres (suit la thèse « équestre » de F. Della Corte (1958), en analysant catégorie par catégorie les traits positifs et négatifs associés à chaque empereur, pour tenter de démontrer que les empereurs évalués positivement sont ceux qui ont favorisé les carrières des chevaliers).

33Cette thèse a été réfutée par A. Wallace-Hadrill (cf. section 6.2), qui a démontré que la façon dont Suétone envisage la société romaine, notamment les rapports entre sénateurs et chevaliers, demeure la même que dans les ouvrages d’historiographie sénatoriale.

34Della Corte F. 1958, Svetonio. Eques Romanus, Milan, Istituto editoriale cisalpino (voit dans la manière d’écrire l’histoire de Suétone une approche « équestre », par opposition à l’histoire « sénatoriale » écrite par les sénateurs).

35Dubuisson M. 2003, « Suétone et la fausse impartialité de l’érudit », dans M. Ledentu (dir.), Paroles, média, pouvoir dans l’Occident romain, Lyon, CERG, p. 249-261.

6.5. Sur l’organisation structurelle du matériau historique dans les Vies des douze Césars

36Bérard F. 2007, « Le portrait de l’empereur et le plan des Vies de Suétone », dans M. Ledentu (dir.), Paroles, média, pouvoir dans l’Occident romain, Lyon, CERG, p. 231-250.

37Duchêne P. 2020, Comment écrire sur les empereurs ? Les choix historiographiques de Tacite et Suétone, Bordeaux, Ausonius.

38Garrett P. 2019, « Structure and persuasion in Suetonius’ De Vita Caesarum », Ramus 47,2, p. 197-215.

39Gascou J. 1984, Suétone historien, Paris-Rome, École française de Rome (étudie aussi sa méthode scientifique et son rapport aux sources, notamment pour le récit de la mort de Claude, p. 281-294).

40Hurley D. 2014, « Suetonius’ rubric sandwich », dans T. Power & K. R. Gibson (dir.), Suetonius the Biographer, Oxford, Oxford University Press, p. 21-27.

41Mouchová B. 1968, Studie zur Kaiserbiographien Suetons, Prague, Universita Karlova (bonne introduction).

7. Historiographie et biographie antiques

42Les auteurs antiques ne conçoivent pas l’écriture de l’histoire de la même manière que nous. Même leur pratique du genre biographique s’avère fort éloignée de la nôtre dès qu’on entre un peu dans les détails. Il convient donc d’avoir un minimum de connaissances sur ce sujet, afin d’éviter les anachronismes et d’avoir une meilleure compréhension du cadre plus large dans lequel les deux Vies au programme s’insèrent.

43On trouvera une présentation de ces questions et un résumé des dernières avancées de la recherche à leur sujet dans :

44Duchêne P. & Bellissime M. 2021, « Introduction », dans Veni, vidi, scripsi : écrire l’histoire dans l’Antiquité, Pessac, Universités Nouvelle-Aquitaine éditions, p. 9-21 (disponible en ligne à l’adresse suivante : https://una-editions.fr/​veni-vidi-scripsi-introduction/​).

7.1. Sur l’écriture de l’histoire dans l’Antiquité

45Duchêne P. 2022, « Historiography in the margins and the reader as a touchstone », dans M. Baumann & V. Liotsakis (dir.), Reading History in the Roman Empire, Berlin–Boston, de Gruyter, p. 115-129 (sur le fait que le public antique savait pertinemment que les historiens pouvaient prendre des libertés avec la vérité historique).

46Marincola J. 1997, Authority and Tradition in Ancient Historiography, Cambridge, Cambridge University Press (sur le rapport d’aemulatio avec les auteurs précédents, les conditions historiques d’écriture de l’histoire et les déclarations stéréotypées des auteurs quant à leur projet littéraire).

47Wiseman T. P. 1979, Clio’s Cosmetics, Leicester, Leicester University Press. (sur la dimension politique de l’historiographie antique et sa recherche du vraisemblable plutôt que du vrai).

48Woodman A. J. 1988, Rhetoric in Classical Historiography : Four Studies, Londres, Aeropagitica Press (sur l’omniprésence de la pratique rhétorique en historiographie antique et ses conséquences sur le rapport à la vérité historique).

7.2. Sur le genre biographique antique

49De Temmerman K. 2020, « Writing (about) ancient Lives. Scholarship, definitions, and concepts », dans The Oxford Handbook of Ancient Biography, Oxford, Oxford University Press, p. 3-18 (présentation assez complète de ce qu’est la biographie dans l’Antiquité, mais le but est plutôt de dresser un bilan de la bibliographie antérieure).

50Edwards M. J. 1997, « Epilogue: biography and the biographic », dans M. J. Edward & S. Swain (dir.), Portraits. Biographical Representation in the Greek and Latin Literature of the Roman Empire, Oxford, Clarendon Press, p. 227-233 (sur la difficulté à distinguer biographie et biographique dans l’Antiquité).

51Hägg T. 2012, « Prolegomena on biography modern and ancient », dans The Art of Biography in Antiquity, Cambridge, Cambridge University Press, p. 1-9 (sur la difficulté à penser la biographie antique à partir de critères modernes ; le chapitre sur Suétone est un peu décevant).

52Swain S. 1997, « Biographic and biography in the literature of the Roman Empire », dans M. J. Edward & S. Swain (dir.), Portraits. Biographical Representation in the Greek and Latin Literature of the Roman Empire, Oxford, Clarendon Press, p. 1-38 (sur les conditions historiques du développement de la biographie durant la période impériale).

7.3. Sur le recours au stéréotype du tyran en historiographie antique

53Duchêne P. 2020, « Vitellius, empereur dévoreur », dans J.-P. Guez, L. Méry & J. Peigney (dir.), Dévorer/dépenser dans le monde gréco-romain, Bordeaux, Ausonius, p. 81-95. (pour tout ce qui concerne la nourriture, valable aussi pour Caligula et Claude).

54Dunkle J. R. 1971, « The rhetorical tyrant in ancient historiography: Sallust, Livy, Tacitus », CW 65,1, p. 12-20 (article fondateur, aussi valable pour Suétone).

55Dupont F. & Éloi T. 2001, L’Érotisme masculin dans la Rome antique, Paris, Belin, chapitre xviii.

56Dupont F. 1998, « Les plaisirs de Claude », dans Y. Le Bohec & J.-P. Martin (dir.), Claude de Lyon, un empereur romain, Paris, Presses de l’université Paris-Sorbonne, 1998, p. 59-67 (sur la façon dont les goûts de Claude en matière de nourriture le déshonorent comme empereur et l’assimilent à un tyran).

Top of page

References

Electronic reference

Pauline Duchêne, “Suétone, Vie de Caligula, Vie de ClaudeVita Latina [Online], 204 | 2024, Online since 01 February 2024, connection on 12 June 2024. URL: http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/vita/361; DOI: https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/vita.361

Top of page

About the author

Pauline Duchêne

Top of page

Copyright

The text and other elements (illustrations, imported files) are “All rights reserved”, unless otherwise stated.

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search