Navigation – Plan du site

AccueilLa revuePrésentation

Présentation

L’association Vita Latina a été créée en 1957 par Édouard Théodore Aubanel, à la suite du congrès d’Avignon de septembre 1956 pour promouvoir le latin vivant. Sous le patronage de Léopold Sédar Senghor (†), elle œuvre aujourd’hui pour la diffusion de la culture latine et de son enseignement.

Le bureau de l’association se réunit chaque année afin de procéder au bilan d’activités et au bilan financier de l’association.

Membres du bureau

Louis Autin (Secrétaire), Béatrice Bakhouche (Présidente), Bruno Bureau, Pierre-Alain Caltot, Michèle Ducos, Aline Estèves, Fabrice Galtier, Marie-Dominique Joffre, Paul-Marius Martin (Président d’honneur), Paul Mattei, Emmanuelle Raymond-Dufouleur, Jean-François Thomas (Trésorier), Régine Utard (Vice-Présidente).

Histoire de la revue

Créée en 1957 dans le cadre des expériences de latin vivant, la revue Vita Latina est éditée par l’Association du même nom qui était originellement implantée en Avignon avant d’être hébergée, depuis 1994, par l’Université Montpellier 3.

Vita Latina a pendant longtemps été entièrement rédigée en latin et, outre des articles sur les auteurs classiques, elle contenait des créations littéraires originales (poèmes, courts récits) et des réflexions sur l’actualité. Au fil des années, son orientation éditoriale a évolué. Elle est aujourd’hui une revue annuelle de renommée internationale, spécialisée dans la recherche en études latines (littérature, histoire, philologie, archéologie, philosophie, religion, mythologie, arts, architecture) – des origines au Moyen Âge, voire à la Renaissance – avec une spécificité pour les auteurs aux programmes des Agrégations de Lettres classiques, de Grammaire et de Philosophie.

La revue est mise en ligne pour l’ensemble de ses collections depuis 1989 sur le site Persée (https://www.persee.fr/collection/vita), avec une barrière mobile de 36 mois après la publication de la revue papier. Vita Latina est référencée par la BIBP de l’université Laval de Québec pour les études en patristique, ainsi que par l’Année Philologique, ERIHPlus et Mir@bel. Sa bonne visibilité internationale se manifeste dans sa diffusion dans tous les pays européens, aux USA et au Canada.

Son comité de rédaction est national, regroupant des universitaires de différentes régions de France – Angers, Clermont-Ferrand, Montpellier, Paris. La revue papier a bénéficié pendant plusieurs années du soutien financier permanent de plusieurs équipes de recherche : EA 4424 CRISES de Montpellier 3, UR 1491 EDITTA de Sorbonne Université et EA 7457 CIRPaLL d’Angers.

Dotée d’un comité scientifique international, la revue publie dans les langues usuelles de la recherche (anglais, français, allemand, italien, espagnol) des contributions originales, soumises à la procédure d’expertise dite « en double aveugle », mais aussi des bibliographies de concours, des recensions critiques d’ouvrages parus récemment. À quoi s’ajoutent parfois des varia, soit des poèmes écrits en latin, soit un état de l’enseignement des langues anciennes dans les différents pays, notamment européens.

Objectifs de la revue

Chaque année la revue Vita Latina publie de nombreux articles qui permettent d’aborder plusieurs domaines de la recherche en études anciennes (littérature, histoire, philologie, archéologie, philosophie, religion, mythologie, arts, architecture), avec une ligne éditoriale clairement orientée vers la latinité, depuis ses origines jusqu’à la Renaissance. Parmi les articles proposés figurent des articles sur les auteurs du programme de l’Agrégation de Lettres classiques, de Grammaire et de Philosophie ainsi que deux bibliographies sur les auteurs du programme de l’Agrégation de Lettres classiques et de Grammaire.

Depuis 2021, la revue présente une rubrique « Du latin en… », offrant un état des lieux de l’enseignement et de la recherche du latin dans différents pays.

La revue donne aussi à lire des comptes-rendus sur des ouvrages récents dans la rubrique intitulée Vobis legimus.

De jeunes chercheurs ont l’opportunité de présenter, sous la caution de leur directeur de thèse, des articles permettant de faire connaître leurs travaux.

Cette diversité des domaines, des sujets abordés et des travaux présentés par la revue est encore une façon de manifester la vitalité du latin.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search