Navigation – Plan du site

AccueilNuméros16SynThèsesBernard Lallement, diplomate et m...

SynThèses

Bernard Lallement, diplomate et musicien : les chorales franco-allemandes et le traité de l’Élysée

Thèse de doctorat en langues et littératures germaniques et scandinaves, soutenue le 4 janvier 2022 à l’université du Littoral Côte d’Opale, sous la direction de Jacqueline Bel
Armelle Ebel Favero

Texte intégral

  • 1 Traité de l’Élysée, signé le 22 janvier 1963.
  • 2 CECA : Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier, traité de Paris signé le 18 avril 1951.
  • 3 CEE : Communauté Économique Européenne, traité de Rome signé le 25 mars 1957.
  • 4 OFAJ : Office Franco-Allemand pour la Jeunesse créé le 5 juillet 1963.
  • 5 Aachen, Berlin, Bonn, Bremen, Freiburg im Breisgau, Hamburg, Köln et München.
  • 6 Aurillac, Le Mans, Lyon, Orange, Paris, Saint-Martin-Boulogne (Boulogne-sur-mer), Strasbourg et Tou (...)
  • 7 FAFA-VDFG : Fédération des Associations Franco-Allemandes – Vereinigung Deutsch-Französischer Gesel (...)
  • 8 ÀCJ-I : À Cœur Joie-International.
  • 9 Bernard Lallement, Les Chorales Franco-Allemandes, une initiative originale de la société civile, a (...)
  • 10 Que ce soit en Europe, au Japon, au Liban, en Israël, ou encore au Sénégal, au Brésil ou en Acadie.

1Le 22 janvier 1963, le Chancelier de la République Fédérale d’Allemagne Konrad Adenauer et le Président de la République française Charles de Gaulle signent, dans le salon Murat du Palais de l’Élysée, le traité entre la France et la République Fédérale d’Allemagne portant sur la coopération franco-allemande. Ce traité sans précédent est une « étape indispensable sur la voie de l’Europe unie »1. Après la création de la CECA2 et de la CEE3, il fallait poursuivre pour renforcer l’unité européenne, seules la RFA et la France s’y sont attelées. Le programme du traité porte sur les Affaires étrangères, la Défense, l’Éducation et la jeunesse. Ce dernier point renforce, grâce à la société civile des deux pays et à l’OFAJ4, les liens d’amitié entre Français et Allemands. Mettant fin à une « rivalité séculaire », le traité de l’Élysée, renouvelé en 2019, réaffirme la place que tiennent la France et l’Allemagne au sein de l’Europe. Parmi les personnes qui œuvrent pour l’amitié franco-allemande, il est un homme qui, dès le lendemain de la signature du traité, travaille à l’entente bilatérale par le biais du chant choral. Il s’agit de Bernard Lallement (né en 1936 à Poitiers) à qui les différentes fonctions exercées dans la diplomatie au Quai d’Orsay de Paris permettent de passer l’essentiel de sa carrière au sein des relations franco-allemandes. Sa passion précoce pour le chant choral le conduit à fonder et à diriger les quatre premières chorales franco-allemandes (CFAs) sur les lieux respectifs de ses activités professionnelles. La première est créée à Berlin en 1965 lorsqu’il est affecté auprès du Gouvernement militaire français de Berlin-Ouest, la deuxième à Munich en 1968 pendant son mandat en tant que consul général adjoint, la troisième à Paris en 1971 où il travaille pour le Quai d’Orsay, et la quatrième à Bonn en 1980. Il occupe alors le poste de secrétaire général adjoint de l’OFAJ. Bernard Lallement dirige la CFA de Paris jusqu’en 2012. Convaincu que les actions menées par le monde associatif nourrissent le rapprochement et la connaissance, il est un des maillons principaux de la société civile engagée dans ce processus. L’ensemble des CFAs sont depuis 1983 regroupées en fédération et compte en 2022, huit chorales en Allemagne5, huit en France6, une à Zurich et une partenaire à Varsovie. La Fédération est membre de la FAFA-VDFG7 et d’ÀCJ-I8. « Quel que soit son programme musical, partout où l’une ou l’autre des CFAs se produit en concert, elle est immédiatement perçue par le public comme porteuse du message de l’amitié et de la coopération franco- allemandes »9. Ce « modèle », largement diffusé par l’OFAJ au sein d’une Europe élargie, Bernard Lallement le déploie partout dans le monde où il se rend avec ses chorales10.

  • 11 Bernard Lallement est l’auteur de plus de 1200 harmonisations ainsi que de pièces inédites telles q (...)

2La Fédération des CFAs est l’œuvre d’un homme aux idées visionnaires, façonné et révélé par la société civile, nourri par la diplomatie et porté par les valeurs énoncées dans le traité. Le diplomate a mis en place son réseau avec pragmatisme, et sa pensée s’impose en raison de la clarté de ses objectifs. En quête de nouvelles rencontres humaines à la croisée de l’histoire des peuples, il déploie son énergie et fait sienne la musique populaire traditionnelle dans laquelle il trouve l’essence-même de la condition humaine11. S’opère alors l’osmose entre musique et humanisme.

3Musicien par passion, diplomate de profession, Bernard Lallement imbrique ses deux fonctions, les met au service de la réconciliation et participe ainsi au processus de l’histoire franco-allemande. Connaissant le pouvoir rassembleur de la musique, il choisit le chant choral pour rapprocher efficacement les Hommes.

  • 12 Traité d’Aix-la-Chapelle, signé le 22 janvier 2019.

4Bernard Lallement était en avance sur son temps, agissant en citoyen européen dans un esprit d’universalité, les CFAs sont de ce fait doublement intégrées, et la politique aura toujours besoin de leur « contribution exceptionnelle »12.

Haut de page

Notes

1 Traité de l’Élysée, signé le 22 janvier 1963.

2 CECA : Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier, traité de Paris signé le 18 avril 1951.

3 CEE : Communauté Économique Européenne, traité de Rome signé le 25 mars 1957.

4 OFAJ : Office Franco-Allemand pour la Jeunesse créé le 5 juillet 1963.

5 Aachen, Berlin, Bonn, Bremen, Freiburg im Breisgau, Hamburg, Köln et München.

6 Aurillac, Le Mans, Lyon, Orange, Paris, Saint-Martin-Boulogne (Boulogne-sur-mer), Strasbourg et Toulouse.

7 FAFA-VDFG : Fédération des Associations Franco-Allemandes – Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften.

8 ÀCJ-I : À Cœur Joie-International.

9 Bernard Lallement, Les Chorales Franco-Allemandes, une initiative originale de la société civile, archives personnelles de l’auteur.

10 Que ce soit en Europe, au Japon, au Liban, en Israël, ou encore au Sénégal, au Brésil ou en Acadie.

11 Bernard Lallement est l’auteur de plus de 1200 harmonisations ainsi que de pièces inédites telles que la Missa Gallica pour chœur, solistes et orchestre.

12 Traité d’Aix-la-Chapelle, signé le 22 janvier 2019.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Armelle Ebel Favero, « Bernard Lallement, diplomate et musicien : les chorales franco-allemandes et le traité de l’Élysée »Trajectoires [En ligne], 16 | 2023, mis en ligne le 13 mars 2023, consulté le 17 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/trajectoires/9696 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/trajectoires.9696

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search