Navigation – Plan du site

AccueilNuméros287VariaLe fenua, entre renaissance cultu...

Varia

Le fenua, entre renaissance culturelle et retour à la terre : vers une reconsidération des marges insulaires en Polynésie française

Fenua, between cultural renaissance and return to the land: a rethinking of island margins in French Polynesia
Sarah Bernard et Florence Mury
p. 275-309

Résumés

« Explosion urbaine », « macrocéphalie » : à partir des années 1970, le modèle de l’exode rural s’impose dans les études de la répartition de la population en Polynésie française associant l’urbanisation et la centralité de l’agglomération de Pape’ete à une occidentalisation des modes de vie et au déclin du secteur agricole. Cependant, ce modèle ne permet pas de rendre compte de la persistance d’une trame de peuplement secondaire, dans les marges du territoire, alimentée par des mobilités en provenance de Tahiti mais aussi de métropoles plus éloignées. Si la reconsidération des marges ne concerne pas que la Polynésie française et a déjà été bien étudiée en Occident, les temporalités du processus dans ce territoire, l’attachement à la terre, au fenua (henua), la proximité avec les mouvements de renaissance culturelle enrichissent l’analyse de cette dynamique : le lien avec les marges n’a jamais été rompu, les contre-flux se sont toujours maintenus, le passé précolonial n’a jamais été perdu.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Derrière la centralisation tahitienne, une seconde trame de peuplement marginale dans les autres îles de Polynésie française
Une transition urbaine marquée par la centralisation tahitienne
Un peuplement des marges tout sauf relictuel
Des mobilités à destination des marges qui interrogent le modèle de l’exode rural
Dépasser les schémas dominants pour étudier les signaux faibles et tenir compte du contexte mobilitaire océanien
Choisir la marge : entre opportunisme foncier et retour à la terre, des intentionnalités qui s’opposent et se recomposent
Un contexte politique relativement favorable aux mobilités en direction des marges insulaires
La marge, une opportunité foncière
S’installer dans les marges pour rompre avec les modes de vie associés au centre et/ou se recentrer sur soi
Le rejet d’un mode de vie urbain
Un renversement de l’opposition centre/marge qui alimente les renaissances culturelles
L’émotion face aux traces
Choisir la marge pour aller plus loin dans les renaissances culturelles
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Diffusée fin 2021, « Koh-Lanta : la légende » a été tournée sur différents motu de Taha’a, une île située à un peu plus de 200 km de Tahiti. La mécanique de cette émission, déjà ancienne et bien étudiée par M. Redon (2017), repose sur l’idée d’un retranchement total, dans un espace désert, associé à un dépaysement fondé sur la consommation de paysages altérisés, allant du stéréotype du paradis lagonaire, avec ses eaux turquoise, à l’enfer vert et pluvieux. Le choix de Taha’a s’inscrit dans une représentation commune de l’organisation du territoire en Polynésie française, opposant Pape’ete, comme principale centralité urbaine développant son aire d’attraction sur Tahiti et Mo’orea, aux autres îles considérées comme quasi-désertes. Mais, comble du paradoxe, l’un des candidat·e·s jouait à domicile : Teheiura a grandi à Taha’a. Il a notamment été incriminé dans le scandale qui a émaillé le déroulement de cette saison. Des candidat·e·s seraient parvenu·e·s à se procurer des d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sarah Bernard et Florence Mury, « Le fenua, entre renaissance culturelle et retour à la terre : vers une reconsidération des marges insulaires en Polynésie française »Suds, 287 | 2023, 275-309.

Référence électronique

Sarah Bernard et Florence Mury, « Le fenua, entre renaissance culturelle et retour à la terre : vers une reconsidération des marges insulaires en Polynésie française »Suds [En ligne], 287 | 2023, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 03 mars 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/suds/436 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/suds.436

Haut de page

Auteurs

Sarah Bernard

Docteure en géographie – UMR Géolab 6042. Université de Limoges. Courriel : sarah.bernard6@gmail.com

Florence Mury

Agrégée de géographie, docteure et ATER en géographie. UMR Géolab 6042 – EASTCO. Université de Limoges – Université de la Polynésie française. Courriel : florencemury@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search