Navigation – Plan du site

AccueilNuméros287DossierLe « couloir » à la frontière ent...

Dossier

Le « couloir » à la frontière entre la Zambie et le Congo (RDC). Mondialisation et petit commerce transfrontalier à Kasumbalesa

The “corridor” on the border between Zambia and Congo (DRC). Globalisation and small-scale cross-border trade in Kasumbalesa
Sylvie Ayimpam et Timothée Kazadi Kimbu
p. 165-192

Résumés

À partir d’une description des péripéties socio-politiques ayant abouti à la création d’un couloir piétonnier destiné au passage des marchandises du petit commerce à la frontière entre la Zambie et le Congo (RDC) à Kasumbalesa, cette contribution a pour objectif d’analyser les enjeux de pouvoir et les jeux d’acteurs autour du projet de modernisation de ce poste-frontière. Ce projet est porté par les principaux acteurs de la mondialisation néo-libérale afin de faciliter le mouvement des flux commerciaux internationaux. Nos observations illustrent comment la création du couloir piétonnier et la modernisation du poste frontière de Kasumbalesa permettent d’appréhender l’interaction des processus de mondialisation par « le haut » et de mondialisation par « le bas ». Nous montrerons que le rapport de force, entre les services de l’État à la frontière et une organisation sous-régionale qui tente d’imposer des normes internationales de gestion des flux au « couloir », engendre une tension caractéristique de la mondialisation « ancrée ». Ce rapport de force rend les protagonistes aveugles à un autre enjeu important : celui de la facilitation du passage des marchandises transportées par les petits commerçants nomades dans les circuits de la mondialisation par « le bas ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Des lieux et des nœuds de la mondialisation
Kasumbalesa : une cité et un poste-frontière
Le marché frontalier de Kasumbalesa : un nœud de la mondialisation « par le bas »
Un projet international d’intégration régionale, de réforme douanière et de modernisation des infrastructures
Un projet international de fluidification des échanges
La modernisation des infrastructures
Le dispositif international du « guichet unique »
Les acteurs de la mondialisation et les jeux d’acteurs au poste-frontière
L’organisation sous-régionale, ses dispositifs et ses normes à la frontière
Le régime commercial simplifié (RECOS)
Le Bureau d’Information Commerciale (BIC)
La Cross-Border Traders Association (CBTA)
Le projet de construction du couloir piétonnier
Le couloir comme enjeu de pouvoir
La mise en service du couloir et les objectifs divergents
Le fonctionnement du couloir et l’affrontement des logiques d’acteurs
Les jeux d’acteurs à la frontière : entre coopération conflictuelle et résistances cachées
Conclusion. Le poste-frontière entre deux types de mondialisation

Aperçu du texte

Introduction

Un « couloir » transfrontalier relie la Zambie et le Congo-Kinshasa au poste-frontière de Kasumbalesa. Il s’agit d’un passage piétonnier aménagé depuis 2016, et qui est érigé en « petite barrière ». Il est destiné à faciliter le petit commerce et à protéger les petits commerçants transfrontaliers des tracasseries (c’est-à-dire les pratiques de petite corruption) et du chaos qui règnent à la « grande barrière » où passent les marchandises du grand commerce. À partir d’une description des péripéties socio-politiques ayant abouti à la création de ce couloir, cette contribution a pour objectif d’analyser les enjeux de pouvoir et les jeux d’acteurs autour du projet de modernisation du poste-frontière, porté par les principaux acteurs de la mondialisation néo-libérale afin de faciliter le mouvement des flux commerciaux internationaux.

En effet, ce couloir a été créé à l’initiative du Marché commun de l’Afrique orientale et australe, une organisation d’intégration économique sou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvie Ayimpam et Timothée Kazadi Kimbu, « Le « couloir » à la frontière entre la Zambie et le Congo (RDC). Mondialisation et petit commerce transfrontalier à Kasumbalesa »Suds, 287 | 2023, 165-192.

Référence électronique

Sylvie Ayimpam et Timothée Kazadi Kimbu, « Le « couloir » à la frontière entre la Zambie et le Congo (RDC). Mondialisation et petit commerce transfrontalier à Kasumbalesa »Suds [En ligne], 287 | 2023, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 03 mars 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/suds/382 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/suds.382

Haut de page

Auteurs

Sylvie Ayimpam

 Institut des Mondes africains, Aix Marseille Université. Courriel : ayimpam@gmail.com

Timothée Kazadi Kimbu

 Faculté des sciences sociales, politiques et administratives, Université de Lubumbashi. Courriel : jptkazadikimbu@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search