Navigation – Plan du site

AccueilNuméros287DossierLa fripisation de la Hafsia : une...

Dossier

La fripisation de la Hafsia : une contre-histoire d’un projet de rénovation urbaine à Tunis

The fripisation of the Hafsia: a counter-history of an urban renewal project in Tunis
Katharina Grüneisl
p. 21-51

Résumés

Le commerce de la fripe est aujourd’hui omniprésent dans le paysage marchand de Tunis. Suite à la révolution tunisienne de 2011, une expansion rapide des marchés aux fripes a ressuscité un discours sur la « fripisation » de la ville, un terme vernaculaire qui souligne le rôle majeur de ce commerce dans les changements de l’espace urbain. Malgré son importance, le commerce de la fripe est souvent considéré comme illégitime par les pouvoirs publics, car sa présence est associée à des appropriations spontanées de l’espace public et à des migrants ruraux pauvres qui restent exclus du marché du travail formel dans la capitale. Partant de ce positionnement contesté du commerce de la fripe à Tunis, cet article étudie les processus d’auto-construction qui ont consolidé le premier espace marchand permanent pour la fripe lors de la réalisation d’un grand projet de rénovation urbaine dans le quartier de la Hafsia, au cœur de la médina de Tunis. Il s’agit ici de dévoiler une « contre-histoire » par rapport aux récits dominants sur la rénovation urbaine en confrontant le discours officiel sur ce grand projet urbain aux récits de vie de migrants ruraux devenus commerçants de la fripe. Une enquête empirique fine des négociations, compromis et coalitions entre commerçants-migrants, autorités urbaines et autres acteurs de la rénovation urbaine éclaire la façon dont le commerce de la fripe a acquis un rôle clé dans la transformation d’un quartier résidentiel en district commercial spécialisé. Cette analyse de la fripisation de la Hafsia décentre ainsi le regard habituel sur les acteurs et processus de la fabrique de la ville, mettant l’accent sur les mécanismes de co-production de l’espace qui ont mené à l’achèvement d’un grand projet urbain, mais qui l’ont profondément remanié, et ce de manière imprévue.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Dévoiler une « contre-histoire » de la rénovation urbaine à travers la fripe
La Tunisie comme plaque tournante du commerce de la fripe
L’auto-construction d’un premier marché aux fripes permanent au cœur de la Hafsia
De squatteurs à investisseurs : les capitaux de la fripe et l’achèvement de la rénovation urbaine
La Hafsia : d’une centralité marchande incontestable à un marché en compétition
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Le commerce de la fripe est aujourd’hui omniprésent dans le paysage marchand de la capitale tunisienne. Dans le centre-ville de Tunis – au sein de la médina, comme dans ses faubourgs et dans les quartiers construits à l’ère coloniale – de nombreux espaces marchands permanents ainsi que des étals mobiles ou improvisés proposent à la vente divers vêtements, chaussures et objets de seconde main. Au-delà du centre-ville, la plupart des quartiers du Grand Tunis possèdent leur propre marché aux fripes ou une rue de boutiques spécialisées. De plus, les grands souks hebdomadaires, organisés dans chaque municipalité du Grand Tunis, comportent également des espaces marchands réservés au commerce de la fripe. « Faire la fripe » ou, plus précisément, fréquenter ce qu’on appelle en arabe « halan l-bala » –l’ouverture ou le déballage de nouvelles marchandises de fripe – est une pratique de consommation courante qui transcende les différentes catégories de genres, d’âges et de classes ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Katharina Grüneisl, « La fripisation de la Hafsia : une contre-histoire d’un projet de rénovation urbaine à Tunis »Suds, 287 | 2023, 21-51.

Référence électronique

Katharina Grüneisl, « La fripisation de la Hafsia : une contre-histoire d’un projet de rénovation urbaine à Tunis »Suds [En ligne], 287 | 2023, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 03 mars 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/suds/313 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/suds.313

Haut de page

Auteur

Katharina Grüneisl

École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Laboratoire d’Anthropologie Sociale (LAS), post-doctorante. Courriel : katharina.grueneisl@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search