Navigation – Plan du site

AccueilNuméros29Quelques références autour du tou...Politiques d’aménagement touristique

Quelques références autour du tourisme

Politiques d’aménagement touristique

Vincent Vlès, Politiques publiques d’aménagement touristique. Objectifs, méthodes, effets
Clotilde Luquiau
p. 135-136
Référence(s) :

Vincent Vlès, Politiques publiques d’aménagement touristique. Objectifs, méthodes, effets, Presses universitaires de Bordeaux, Pessac, 2006, 483 pages.

Texte intégral

1Ce livre est une véritable somme au sujet de l’aménagement du territoire appliqué au tourisme. Il est fondé sur des travaux antérieurs portant sur les stations touristiques et le tourisme de montagne. Selon l’auteur, cet ouvrage descriptif « dresse un tableau aussi riche que possible des politiques publiques touristiques locales des territoires français et européens dans leur contexte ». L’intérêt de cet ouvrage réside dans les liens établis entre la théorie et la pratique grâce à de nombreux exemples. L’auteur présente l’évolution de ces politiques d’aménagement en rappelant l’aspect récent de l’intérêt des aménageurs et de la puissance publique pour le secteur touristique. Tout en clarifiant les motivations et les effets des méthodes d’aménagement dans chaque type d’espace (rural, urbain, littoral et montagnard), il dresse un bilan de leur efficacité par rapport à l’exigence de durabilité. L’ouvrage décrit tous les aspects de l’aménagement touristique, de l’aménagement des stations aux différents hébergements en passant par le système fiscal. Le rôle des acteurs, la part du privé et du public ainsi que le fonctionnement des structures mixtes sont finement explicités. L’auteur soutient qu’il s’agit non plus de s’adapter à la demande en suivant une logique de marketing de filière inadaptée à la particularité identitaire fondamentale des lieux mis en tourisme, mais, au contraire, de maîtriser l’offre dans le but d’assurer, entre autres, un développement durable du tourisme dans les territoires concernés. Pour ce faire, il faut prendre en compte la composante culturelle des touristes et des lieux. C’est le « principe de différence » qui doit assurer l’originalité de l’offre et la durabilité d’un tourisme « plus soucieux de la préservation des cultures et des sociétés et mieux intégré à son environnement ». De son point de vue, la gestion locale participative est la mieux adaptée pour parvenir à un développement durable du tourisme. Il envisage le rôle des collectivités locales comme des médiateurs entre les différents acteurs du tourisme. Quelques contradictions sont soulevées, comme la multiplication des formations aux métiers du tourisme malgré le manque de volonté du secteur d’embaucher du personnel qualifié, ou encore les paradoxes des structures associatives qui reçoivent des fonds publics sans pouvoir en contrôler l’usage, ce qui profite aux acteurs privés. L’ouvrage comporte également des passages très concrets comme des recommandations pour éviter les problèmes liés à la circulation et les conflits d’usage dans les villes touristiques ou encore l’analyse de la création de statistiques de fréquentation par les acteurs du tourisme et l’utilisation de « tableaux de bord ». On déplorera que l’auteur ait annoncé des points qu’il ne traite pas en profondeur dans cet ouvrage. Il n’analyse pas précisément les effets environnementaux des politiques d’aménagement passées. Par ailleurs, les exemples sont majoritairement français et l’Europe n’est traitée qu’en tant qu’acteur institutionnel ou au travers d’allusions rapides. Cependant, l’ouvrage est tellement dense que la focalisation sur l’espace français se justifie amplement.

2Ce livre s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à l’aménagement du tourisme, aux acteurs des collectivités territoriales, aux étudiants de deuxième cycle en aménagement ou en géographie du tourisme. La présentation par encadrés permet une lecture ciblée (par exemple : le Club Méditerranée, l’aménagement touristique en Aquitaine, les pays touristiques…). La présentation de nombreux tableaux statistiques analysés dans les études de cas et de documents en couleurs en fin d’ouvrage constituent une mine pour concevoir des cours sur le tourisme. L’accès au discours est facilité par un glossaire complet qui replace les concepts du langage courant dans le contexte de l’aménagement touristique (station, service public, tourisme et territoire) et permet à tous de comprendre les enjeux de l’aménagement touristique en tant que secteur d’activité à part entière, avec ses réseaux d’acteurs aux stratégies spécifiques, sa dimension culturelle ainsi que les lieux qu’il crée ou qui sont créés pour le faire naître.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Clotilde Luquiau, « Politiques d’aménagement touristique »Sud-Ouest européen, 29 | 2010, 135-136.

Référence électronique

Clotilde Luquiau, « Politiques d’aménagement touristique »Sud-Ouest européen [En ligne], 29 | 2010, mis en ligne le 24 février 2016, consulté le 12 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/soe/1516 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/soe.1516

Haut de page

Auteur

Clotilde Luquiau

Agrégée de géographie, doctorante

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search