Navigation – Plan du site

AccueilLa revuePrésentation

Présentation

Ligne éditoriale

L’histoire culturelle que la revue entend promouvoir prend corps dans les années 1980 pour se développer à la charnière des xxe et xxie siècles. La création de l’ADHC en 1999 en témoigne. Elle est, d’une part, fille de l’histoire des mentalités et héritière de l’histoire totale des Annales en ce que, comme elles, elle s’intéresse au collectif, accorde toute leur importance aux représentations et aux imaginaires, traque les récurrences. Elle est, d’autre part, liée à la tradition des cultural studies britanniques des années 1960. Elle est, enfin, issue des changements de paradigme opérés dans les dernières décennies du xxe siècle qui ont conduit à mettre l’accent sur le rôle des individus, la place du politique ou l’influence du symbolique Aussi accorde-t-elle toute son importance aux contingences, aux événements et aux situations singulières.

Conçue comme englobante, elle constitue un domaine qui circonscrit des objets, des pratiques et des groupes fondés tout autant sur des idéaux, des croyances, des manières d’être ou de se comporter que sur les appartenances socio-économiques. Elle est aussi un regard sur les perceptions et les imaginaires, incarnés dans des expressions concrètes et des usages. Quelques grands traits caractérisent cette histoire culturelle que nous entendons promouvoir : le souci des systèmes de classement, d’appréciation et de qualification ; l’analyse du jeu des normes et des valeurs ; l’étude de la formation, de l’existence, de l’essor, voire de la dissolution de groupes sociaux de nature variable (géographique, démographique, religieux...) ; l’attention portée aux espaces, aux circulations et aux jeux d’échelles ; l’attachement aux phénomènes et aux processus de création mais aussi, voire davantage, aux diffusions, transmissions, modes de communication ; l’analyse des circulations et des appropriations. Cette histoire-carrefour s’enracine dans la discipline historique par l’attention portée au diachronique, à l’événement, aux variations temporelles, au jeu et au rejeu des mémoires, dans une histoire contemporaine entendue au sens large, du xviiie au xxie siècle. Avant tout attachée à la dimension temporelle des phénomènes, elle entend nouer un dialogue fécond avec les disciplines des sciences humaines et sociales comme avec les sciences « dures » et les approches plus techniques. Au moment où s’internationalisent les enjeux.de la recherche, la revue entend être un lieu idéal pour débattre et nouer des relations scientifiques avec des chercheurs du monde entier. La perspective de la revue est transnationale, qu’il s’agisse des auteurs, des thématiques ou des perspectives de recherche abordées. Ainsi, la publication, accueillera des articles en français et dans d’autres langues.

Libre accès

La Revue d’histoire culturelle est une revue en libre accès. Aucun frais de publication n’est appliqué pour ses auteurs. La consultation des articles en texte intégral est également gratuite pour ses lecteurs.

A partir du quatrième numéro, les textes sont placés en licence Creative Commons « Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification CC BY-NC-ND ». Les textes restent la propriété de leurs auteurs et peuvent être repris librement par ces derniers dans des publications ultérieures, en précisant qu’ils ont été précédemment publiés dans la revue avec les références correspondantes.

La revue recommande à ses auteurs qui déposent leurs productions scientifiques sur une archive ouverte (ex : HAL-SHS) de se contenter d’une simple référence bibliographique des articles publiés en ajoutant l'URL de ces derniers.

Présentation des procédures de sélection des textes

Composition des numéros

La revue publie des articles réflexifs sur l’état de cette branche de la recherche historique, constituant autant de pistes à parcourir et de débats à provoquer au sein d’une rubrique « épistémologie en débats ».

Elle se nourrit de « dossiers » rendant compte de la diversité des approches : histoire des institutions culturelles ; histoire des formes et des productions artistiques ; histoire des pratiques collectives ; histoire du genre ; histoire culturelle du politique (politiques symboliques, événements) ; histoire des imaginaires et des perceptions ; histoires des émotions…

Elle comporte des « varia ».

Dans une rubrique, intitulée « fictions », il s’agit de proposer une mise en perspective historique des enjeux d’écriture, de représentation et de réception des œuvres de fiction historiques, francophones ou non.

Une rubrique, intitulée « atelier de la recherche », sera dédiée aux recherches de jeunes chercheurs, des masters soutenus aux doctorats en cours.

Une rubrique, intitulée « médias et écritures de l’histoire », met l’accent sur la mise en récit par les documents audiovisuels et numériques.

« Actualités » suit l’actualité événementielle de la recherche.

Des comptes rendus de livres, documentaires audiovisuels, films, bandes dessinées et expositions y sont régulièrement publiés. Les rubriques sont dotées d’un ou de plusieurs responsables auxquelles seront adressées les propositions. Celles-ci seront également envoyées à l’adresse de la revue : revuedeladhc@gmail.com

Procédures de sélection des textes

Les articles du dossier et des varia donnent lieu à un examen en comité de rédaction après une évaluation en double aveugle. Ils peuvent être rédigés en français ou en anglais. Ils pourront faire l’objet de demandes de modifications sur le fond comme sur la forme. Les auteurs valideront la dernière mouture de leur texte, dont ils seront considérés comme responsables. Les autres textes seront examinés par les membres des différentes rubriques et du comité de rédaction, avec éventuel recours à des experts extérieurs.

Les contributions attendues doivent adopter le mode français d’appel de note et peuvent être complétées par une courte bibliographie en fin d’article. Un résumé en français et en anglais ainsi que des mots clefs sont demandés (voir « instructions aux auteurs ». Les illustrations sont les bienvenues ; elles doivent être libres de droit.

Les propositions devront être envoyées à l’adresse suivante : celle du ou des responsables de rubrique avec copie à l’adresse électronique de la revue : revuedeladhc@gmail.com

Les rubriques

Merci d’envoyer vos propositions et vos articles aux responsables de rubriques et à l’adresse de la revue : revuedeladhc[at]gmail.com.

Épistémologie en débats

Régulièrement invoquée, souvent empruntée et parfois critiquée, l’histoire culturelle donne l’apparence d’un vaste champ de recherche désormais bien identifié, défini autour d’un dénominateur commun, une histoire sociale des représentations. Si les historiens du culturel revendiquent une démarche commune, leurs travaux montrent une grande diversité d’approches, d’objets et de pratiques. La rubrique « Épistémologie en débats » se propose d’être un cadre ouvert à l’ensemble des chercheurs en sciences sociales, en proposant aux lecteurs des confrontations de points de vue, autour de thématiques émergentes, de questions épistémologique ou historiographique qui permettront d’éclairer les dynamiques en cours. Plutôt que donner l’illusion d’une histoire unie et univoque, il s’agit de valoriser la diversité des pistes ouvertes à la réflexion dans le but, non de dresser un inventaire, mais plutôt d’enrichir le questionnaire historien.

Merci d’envoyer les propositions aux responsables de la rubrique en indiquant explicitement le nom de la rubrique dans l’objet du mail : guignard-l[at]orange.fr ; jean-francois.bonhoure[at]laposte.net ; gmalandain[at]gmail.com ; laurent.martin[at]sorbonne-nouvelle.fr avec copie à l’adresse électronique de la revue (revuedeladhc[at]gmail.com).

Dossier

Chaque numéro, coordonné par un ou plusieurs responsables, comporte un dossier d’environ dix articles centrés sur un sujet précis. Les thèmes abordés peuvent être variés, sans exclusive. Ils rendent compte de la diversité des approches évoquées dans l’éditorial de la revue. L’essentiel est de s’emparer du sujet avec un regard culturaliste.

Pour chaque numéro, un appel à articles est lancé. Les articles comprennent 30 à 45 000 signes. Ils doivent mettre en évidence des sources, prendre en compte l’historiographie de la question, évoquer les controverses sous-jacentes. Ils peuvent porter sur différents espaces géographiques du local au global.

Merci d’envoyer les propositions aux responsables du dossier en indiquant explicitement le nom du dossier avec copie à l’adresse électronique de la revue (revuedeladhc[at]gmail.com).

Varia

La Revue d’histoire culturelle accueille des articles sur les sujets les plus divers, en français ou en anglais, pourvu qu'ils aient un lien avec l'histoire culturelle sur une période comprise entre le XVIIIe et le XXIe siècles. Ces articles peuvent porter sur des objets, pratiques ou champs culturels ; ils peuvent aussi privilégier une approche culturaliste de l’histoire sociale, politique, intellectuelle, économique ou technique. Toutes les échelles sont envisageables, du local au global, tous les espaces ainsi que les circulations entre ces espaces peuvent être pris en considération dans une perspective internationale comme transnationale. L’essentiel est que ces articles témoignent d’une approche originale de l’histoire culturelle. Les articles attendus peuvent être de taille variée, de 25 000 à 50 000 signes, espaces compris.

Merci d’envoyer les propositions aux responsables de la rubrique fabienarchambault[at]hotmail.com ; conord.fabien[at]orange.fr ; f.taliano[at]sciencespobordeaux.fr, anna.trespeuch-berthelot[at]unicaen.fr, marion.henry[at]univ-paris1.fr en indiquant explicitement le nom de la rubrique avec copie à l’adresse électronique de la revue (revuedeladhc[at]gmail.com).

Atelier de la recherche

Publiée au sein de la revue Histoire culturelle (XVIIIe-XXIe siècles), l’« Atelier de la recherche » est une rubrique vouée à accueillir des travaux émanant de jeunes chercheurs et de jeunes chercheuses n’ayant pas ou peu eu l’occasion de publier dans des revues scientifiques. Cette rubrique, sans thème imposé, entend devenir un lieu privilégié de publications issues de masters soutenus ou de doctorats en cours dans le domaine de l’histoire culturelle.

Elle réunira dans chaque numéro trois à cinq articles de 30 000 signes (tout compris), dont la rédaction sera sollicitée à l’issue d’un processus de sélection de propositions. Les propositions inscriront leur démarche dans le champ de l’histoire culturelle. Elles seront présentées sous forme d’un texte de deux pages maximum. Elles devront expliciter le sujet traité, la problématique choisie et la méthodologie employée. Elles présenteront également les sources et les archives mobilisées, l’inscription dans le champ historiographique et mentionneront une première bibliographie de référence (livres ou articles). Enfin, il est souhaitable d’annoncer une ébauche de plan.

La rubrique met en place un accompagnement spécifique, en amont comme en aval du processus d’évaluation en double aveugle. Les auteurs et autrices retenus disposeront d’un délai de deux à trois mois pour remettre la première version de leur texte. Celle-ci sera relue par les responsables de la rubrique en vue de l’établissement d’une deuxième version, qui sera soumise à une évaluation en double aveugle. À l’issue de cette expertise, les textes retenus pourront être à nouveau retravaillés avec les responsables de la rubrique pour aboutir à une version définitive.

Merci d’envoyer les propositions aux responsables de la rubrique en indiquant explicitement le nom de la rubrique dans l’objet du mail : cjc.lavenir[at]hotmail.com ; lguilbert[at]hotmail.com ; myriam.juan[at]unicaen.fr ; elise-lehoux[at] orange.fr avec copie à l’adresse électronique de la revue (revuedeladhc[at]gmail.com).

Médias et écritures de l’histoire

La rubrique vise à interroger la façon dont les médias, et particulièrement les nouveaux médias, participent à renouveler l'écriture scientifique de l'histoire comme sa diffusion auprès d'un public académique ou non-spécialisé. Ainsi, les écritures muséographiques, sitographiques, la photographie, les documentaires, les jeux vidéo, les expériences de réalité virtuelle ou augmentée, les propositions de sonification comme prenant part à l’enquête historienne compteront parmi les territoires explorés. Ces outils et supports pourront être étudiés en tant que tels ou à travers leur intégration à des scénarisations historiques plus larges.

Il s’agira également d’interroger de manière critique le tournant numérique opéré par une partie de l’historiographie : son implication en termes d’interdisciplinarité, les enjeux d’un dialogue avec les Digital Studies ou avec les sciences de l’information et de la communication, les propositions de visualisation, de modélisation et de cartographie.

La rubrique pourra accueillir des retours d’expérience de la part de chercheuses/chercheurs impliqué.e.s dans le dialogue arts et sciences comme les porteuses/porteurs de projets d’histoire culturelle numérique. Appréhendées comme un défi heuristique, ces nouvelles écritures de l’histoire conduiront également à analyser le rapport à l’archive (textuelle, iconographique, audiovisuelle, numérisée).

Les contributions pourront prendre des formes variées : articles réflexifs pouvant inclure des extraits sonores ou visuels libres de droits, articles courts ou entretiens filmés de formats plus libres.

Merci d’envoyer les propositions aux responsables de la rubrique en indiquant explicitement le nom de la rubrique dans l’objet du mail : elisacapdevila[at]gmail.com ; myriam.juan[at]unicaen.fr ; v.figini[at]ens-louis-lumiere.fr ; jeansebastien_noel[at]hotmail.com ; avec copie à l’adresse électronique de la revue (revuedeladhc[at]gmail.com).

Actualités

Cette rubrique vise à rendre compte de l’actualité de la recherche en histoire culturelle : projets de recherches, séminaires, journées d'études et colloques. Elle prend la forme de courts textes de 5 à 10 pages (7 000 à 15 000 signes).

Merci d’envoyer les propositions aux responsables de la rubrique en indiquant explicitement le nom de la rubrique dans l’objet du mail : ppoirrie[at]club-internet.fr ; f.taliano[at]sciencespobordeaux.fr ; julieverlaine[at]gmail.com avec copie à l’adresse électronique de la revue (revuedeladhc[at]gmail.com).

Fictions historiques

Au fil de comptes rendus et de débats autour d’une ou plusieurs œuvres de fiction (films, séries télévisées, pièces de théâtre, romans, bandes dessinées, fictions radiophoniques, etc.), la rubrique souhaite proposer un espace de réflexion sur les liens entre récit historique et récit fictionnel. Tout en suivant au plus près l’actualité, il s’agit de proposer une mise en perspective historique des enjeux d’écriture, de représentation et de réception des œuvres de fiction historiques, francophones ou non.

Merci d’envoyer les propositions aux deux responsables de la rubrique en indiquant explicitement le nom de la rubrique dans l’objet du mail : caroline.moine[at]uvsq.fr ; jan.geslot[at]wanadoo.fr ; revuedeladhc[at]gmail.com. Les auteurs peuvent normalement recevoir les ouvrages via la revue, en nous en faisant directement la demande.

Comptes rendus

Nature des objets de comptes rendus : Ouvrages imprimés livres, revues, bandes dessinées etc., documentaires sonores et documentaires audio-visuels, expositions et catalogues, théâtre et opéra.

Sélection : Temporalité des livres recensés : trois ans après leur publication. Un délai de rédaction de trois mois sera demandé à l’auteur de la recension.

N. B. : Le Comité établit une liste d’ouvrages et documentaires à recenser. Le Comité sollicite personnellement des recenseurs par un courrier standard. Les propositions spontanées seront examinées avec bienveillance. Tous les ans ou tous les deux ans, le comité pourra décider d’un certain nombre de priorités et sélectionner le type d’œuvres à recenser.

Format : 5 000 à 10 000 signes, selon deux calibrages (moyen, long). Des normes-standard sont transmises à l’auteur.

Évaluation : Le Comité assure la relecture des textes soumis. Le relecteur propose de corriger les formulations linguistiquement inadéquates. Des problèmes de ton et de fond sont débattus au cas par cas, par le comité, en partant du principe d’une extrême liberté laissée aux recenseurs.

Relations avec les éditeurs, producteurs et diffuseurs : Une lettre standard est adressée aux services de presse des éditeurs, producteurs et diffuseurs, avec références de l’objet recensé et les adresses (postales et/ou électroniques) du recenseur, pour envoi des ouvrages papier, des dossiers numériques ou des liens.

Merci d’envoyer les propositions à benjamin.caraco[at]gmail.com ; avec copie à l’adresse électronique de la revue (revuedeladhc[at]gmail.com).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search