Navigation – Plan du site

AccueilNuméros10Positions de thèsesLa stratégie d’implantation de Ra...

Positions de thèses

La stratégie d’implantation de Radio Chine Internationale en Afrique de l’Ouest. Un ancrage local aux visées globales

Thèse en Géographie politique, culturelle et historique soutenue le 5 juin 2020 à l’Université Paris Sorbonne, sous la direction de Philippe Boulanger
Selma Mihoubi

Texte intégral

  • 1 Deutsche Welle pour l’Allemagne et Voice of America pour les États-Unis ont également une présence (...)

1Par-delà les préoccupations militaires et énergétiques dans les pays d’Afrique de l’Ouest francophone, s’érige le souci de l’influence, pour les puissances impliquées dans la zone. Au Sénégal, au Niger, en Mauritanie, au Burkina Faso ou encore, au Mali, la radio de l’ancien colonisateur français, Radio France Internationale (RFI), et celle de son allié britannique, BBC (British Broadcasting Corporation), ont le quasi-monopole1 sur l’information internationale depuis l’indépendance de ces États à la fin des années 1950. Une domination qui tend à s’amenuiser face au développement de nouvelles puissances médiatiques internationales, à l’image de la République Populaire de Chine qui a implanté Radio Chine Internationale (RCI) dans la région. Cette thèse démontre ainsi comment la géographie des médias en Afrique occidentale met en exergue une bataille des représentations entre les différentes puissances investies dans la zone, ainsi que la construction d’imaginaires territoriaux.

2À partir d’une réflexion autour du déploiement de la radio chinoise en Afrique de l’Ouest francophone, cette thèse soulève la question des conséquences de celle-ci sur les stratégies d’influence informationnelle de la France (RFI) et de l’Angleterre (BBC). Ce travail s’articule autour de l’étude de la stratégie d’implantation des médias chinois, et sa comparaison avec les entreprises française et anglaise en Afrique de l’Ouest francophone. Il propose d’étudier comment les États, à travers leurs radios internationales, exploitent les différents ressorts de la géographie (territoires, climat, ères linguistiques), afin d’élargir leurs zones d’influence. Ces observations permettent de constater une première percée des médias chinois, et la présence marquée des européens dans les paysages médiatiques des États africains étudiés. Aussi, l'analyse statistique des mots, lieux, acteurs et sources cités par RFI, BBC et RCI, met en évidence un rapprochement ou des rivalités idéologiques entre plusieurs acteurs, et la construction d’imaginaires territoriaux autour d’espaces mal connus, pourtant au cœur de nombreux enjeux.

  • 2 Articles, interviews et reportages, publiés entre janvier 2015 et décembre 2017, retenus car ils tr (...)
  • 3 Pour chacun des contenus a été calculé le nombre d’occurrences des lieux et des acteurs cités ainsi (...)

3D’un point de vue méthodologique, cette thèse s’appuie sur des enquêtes de terrain réalisées au Sénégal, au Niger ainsi qu’au Burkina Faso, permettant de constater localement la portée et les usages de RCI. Elle se base également sur un cadre théorique de géopolitique des médias, développé notamment par le Professeur Philippe Boulanger, impliquant l’étude d’un corpus de sources médiatiques. Ainsi, cette thèse propose une étude d’un corpus de productions journalistiques de RCI, BBC et RFI. Dans la mesure où ces radios internationales ont des fonctions d’actrices des relations internationales, elles reflètent dans une certaine mesure les stratégies des États qui les financent, et des représentations qu'ils tentent de communiquer à travers le monde. Seules des radios ont été choisies comme support d’étude, et non la télévision ou la presse écrite, dans la mesure où il s’agit d’un medium très populaire en Afrique de l’Ouest. Dans les milieux ruraux, la radio est plus facilement accessible d’un point de vue économique, mais aussi, l’absence d’un réseau électrique adéquat impose l’utilisation de la radio qui peut fonctionner à l’aide de simples piles, que la Chine exporte massivement à bas prix vers l’Afrique. Dès lors, 50 productions journalistiques2 sélectionnées dans les journaux d’information des trois radios pour chaque pays ont été analysées3, représentant un corpus de sources primaires de 750 contenus. Les données relevées permettent d’entrevoir une sous-représentation ou une sur-représentation d’acteurs, de lieux ou de sources, au gré des intérêts des pouvoirs à la tête des groupes de médias internationaux.

  • 4 GUERIN Jean-Paul et GUMUCHIAN Hervé. Les représentations en actes, Actes du colloque de Lescheraine (...)

4Aussi, l'étude de la géopolitique des médias nécessite une analyse plus large des articles et reportages : la hiérarchisation de l'information, le support, les éléments de langage ou encore les choix éditoriaux, sont autant de facteurs faisant émerger un angle de traitement de l'actualité choisi, et des représentations à véhiculer. D’après le géographe Jean-Paul Guérin, les représentations sont des « créations sociales et/ou individuelles d'un schéma pertinent du réel »4, mettant en exergue leur caractère mensonger, ou plus précisément, de vérité partielle, dans la mesure où elles contiennent une partie de réalité, biaisée par l'abstraction, ou l'amplification. Ainsi, le rôle des idées est essentiel en géographie, même fausses, car ce sont elles qui expliquent les enjeux territoriaux et déterminent le choix des stratégies des acteurs en question, au même titre que les données matérielles. L'étude géographique de la stratégie d'implantation de RCI en Afrique de l’Ouest francophone est donc une analyse des interactions entre médias et États pour la diffusion de représentations, à destination de populations sur un territoire donné, afin d'affirmer leur puissance localement, mais aussi aux yeux du monde, tout en assurant des intérêts territoriaux, politiques, et économiques.

5Cette thèse souligne comment la marginalisation politique de Pékin, et de ses médias d'État au caractère propagandiste, ajoutée à l'influence socio-culturelle et politique des pays occidentaux, ont entravé dans un premier temps le déploiement de la stratégie médiatique chinoise en Afrique francophone. Mais la Chine a su user d’une stratégie de coopération Sud-Sud, basée sur un détournement des représentations tiers-mondistes et sur une intégration locale singulière. Ajouté à une supériorité économique incontestable, ce modèle a permis à RCI d’établir des relais FM dans une dizaine de localités des pays étudiés. L’implantation territoriale dans cette zone vise à améliorer l’image de la Chine auprès des opinions publiques internationales, mais aussi à proposer leur vision de l’actualité internationale, alternative à celle des relais occidentaux. À travers leurs médias d’États respectifs, les grandes puissances se livrent ainsi à une bataille de représentations afin de favoriser leur présence et leur influence en Afrique de l’Ouest francophone. Le contrôle de la région, d’un point de vue économique, militaire, mais également médiatique, est ainsi devenu crucial dans les stratégies d’influence de la France, l'Angleterre et désormais de la Chine.

6L’analyse des stratégies et des publications de RCI en Afrique de l’Ouest a démontré que la radio chinoise était un instrument diplomatique pour Pékin, légitimant sa présence dans la région. L’analyse statistique des contenus diffusés par la radio chinoise dans la région révèle la sur-représentation des thèmes politiques et sécuritaires, ainsi qu’une sous-représentation des sujets culturels ou sociétaux. Aussi, la part écrasante des sources officielles dans les contenus de RCI en Afrique de l’Ouest atteste d’un cadrage médiatique opéré par les autorités chinoises afin de créer une image bienveillante de Pékin et de ses partenaires africains. Les actualités diffusées par RCI en Afrique de l’Ouest correspondent à un récit idéalisé de la puissance chinoise et de ses activités sur le continent. Autrement dit, la radio chinoise opère une manipulation des représentations, révélant une opération de propagande à destination des opinions publiques africaines. Les préoccupations des publics locaux sont ainsi souvent ignorées par RCI, qui connaît des difficultés à atteindre les auditeurs ouest-africains.

Haut de page

Notes

1 Deutsche Welle pour l’Allemagne et Voice of America pour les États-Unis ont également une présence notable depuis les années 1960.

2 Articles, interviews et reportages, publiés entre janvier 2015 et décembre 2017, retenus car ils traitaient de l’un ou de plusieurs des pays concernés par cette thèse, à savoir : le Mali, le Sénégal, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Niger.

3 Pour chacun des contenus a été calculé le nombre d’occurrences des lieux et des acteurs cités ainsi que des sources utilisées. Ces chiffres ont permis de réaliser une analyse statistique, appuyant la démonstration. Aussi, cette thèse propose une analyse du corpus de sources sous le prisme de l’intensité et de la fréquence de l’information. Autrement dit, elle présente une analyse verticale qui met en évidence les occurrences des thèmes récurrents dans les contenus des radios internationales et leur hiérarchisation. Ensuite, une analyse horizontale permet d’observer et de comparer les différents traitements médiatiques des radios internationales, selon les thèmes retenus.

4 GUERIN Jean-Paul et GUMUCHIAN Hervé. Les représentations en actes, Actes du colloque de Lescheraines, Grenoble : Institut de Géographie Alpine, Université de Grenoble, 1985, 352 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Selma Mihoubi, « La stratégie d’implantation de Radio Chine Internationale en Afrique de l’Ouest. Un ancrage local aux visées globales »RadioMorphoses [En ligne], 10 | 2023, mis en ligne le 19 mars 2024, consulté le 26 mai 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/radiomorphoses/4775 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/radiomorphoses.4775

Haut de page

Auteur

Selma Mihoubi

Docteure en Géopolitique - Université Paris Sorbonne
Laboratoire Médiations
selma.mihoubi[at]gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search