Navigation – Plan du site

AccueilNuméros11Bulletin Bibliographique

Texte intégral

Éditions, traductions et commentaires

1The Texts of Early Greek Philosophy. The Complete Fragments and Selected Testimonies of the Major Presocratics, translated and edited by Daniel W. Graham, 2 volumes, Cambridge, Cambridge University Press, 2010.
Part I: Cosmologists and ontologists (Thales, Anaximader, Anaximenes, Xenophanes, Heraclitus, Parmenides, Zeno, Anaxagoras, Empedocles, Diogenes of Apollonia, Melissus, Philolaus, Leucippus, Democritus). Part II: Sophists (Protagoras, Gorgias, Antiphon, Prodicus, Anonymus Iamblichi, Dissoi Logoi). Appendix : Pythagoras.

2Giamblico : I frammenti delle epistole. Introduzione, testo, traduzione e commento a cura di Daniela Patrizia Taormina e Rosa Maria Piccione, Naples, Bibliopolis, 2011 (Elenchos, 56).

3Xénophon, Mémorables, texte établi par Michele Bandini, traduit et annoté par Louis-André Dorion, tome II, 1re partie : Livres II-III, 2e partie : Livre IV, Paris, Les Belles Lettres, 2011 (Collection des Universités de France).

Études

4Gabriel Danzig, Apologizing for Socrates: How Plato and Xenophon Created Our Socrates, Lanham (MD), Lexington Books, 2010.
Six chapitres, consacrés respectivement aux Apologies de Socrate de Platon et de Xénophon, au Criton, à l’Euthyphron, aux Mémorables, au Lysis et pour finir à l’Économique de Xénophon.

5Federica Montevecchi, Empedocle d’Agrigento, Naples, Liguori Editore, 2010 (Profili : Biografie, 9).
L’auteur, à qui l’on doit déjà un Nietzsche. Dizionario delle idee (Editori Riuniti, 1999) et Giorgio Colli. Biografia intellettuale (Bollati Boringhieri, 2004), offre ici une approche d’Empédocle où l’on reconnaît la marque de l’éditeur de l’édition critique de Nietzsche et auteur de La Sapienza greca. « Symbole » au sens étymologique du mot, Empédocle concilie les opposés que sont mythos et logos, raison et inspiration, théorie et poésie. Aux trois chapitres intitulés « Empedocle, un simbolo », « Decifrare il mondo : l’eterno movimento della physis », « Vivere nel mondo : indicazioni etico-religiose », fait suite une traduction des fragments, y compris le papyrus de Strasbourg, avec le texte grec en regard.

6P. Judet de la Combe, Les Tragédies grecques sont-elles tragiques ?, Paris, Bayard, 2010.
L'auteur se propose de revoir de fond en comble nos conceptions du tragique, forgées tardivement par les romantiques allemands (Hegel, Schelling, Hölderlin, Goethe) et de les confronter aux tragédies d'Eschyle, de Sophocle et d'Euripide.

7Anca Vasiliu, Eikôn : l’image dans le discours des trois Cappadociens, Paris, Presses universitaires de France, 2011 (Épiméthée).

8Barbara Botter, Aristotele e i suoi dei : una interpretazione del III libro del De philosophia, Rome, Carocci editore, 2011 (Biblioteca di testi e studi).

9Mario Vegetti, Le Couteau et le stylet. Animaux, esclaves, barbares et femmes aux origines de la rationalité scientifique, traduit de l'italien par Francesco Gregorio, Paris, Van Dieren Editeur, 2010 (coll. Par ailleurs).
Titre original :
Il coltello e lo stilo. Animali, barbari, schiavi e donne alle origini della razionalità scientifica, Milan, Il Saggiatore, 31996.

Recueils

10Pierre Aubenque, Problèmes aristotéliciens I : philosophie théorique, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2009 ; Faut-il déconstruire la métaphysique ? Paris, Presses universitaires de France, 2009 (Collection de métaphysique. Chaire Étienne Gilson) ; Problèmes aristotéliciens II : philosophie pratique, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2011.
Les deux recueils de Problèmes aristotéliciens sont composés d’articles publiés par P. Aubenque depuis une cinquantaine d’années et dont la plupart ont fait date. Mais ces recueils eux-mêmes feront date, en ce qu’ils permettent une vue synoptique de la pensée de leur auteur et de son évolution qui, de l’exégète exceptionnel d’Aristote auprès de qui des générations se sont formées, l’a conduit à devenir l’un des métaphysiciens majeurs d’aujourd’hui. Ce que démontre l’opuscule où sont reprises les leçons professées dans la chaire Étienne Gilson (Institut catholique de Paris) en 1997-1998. Nous consacrerons un article à ces trois ouvrages dans un prochain numéro.

11Stefan Rebenich, Barbara von Reibnitz, Thomas Späth (éd.), Translating Antiquity : Antikebilder im europäischen Kulturtransfer, Bâle, Schwabe, 2010.
Actes du colloque international tenu à l’Institut Suisse de Rome (27-29 septembre 2007). Contributions en allemand, anglais, espagnol, français et italien, distribuées sous quatre rubriques : « Übersetzte Antike », « Antikebilder : Religion und Mythos im 18. und 19. Jahrhundert », « Antikekonstruktionen für die Gegenwart der Neuzeit », « Wissenstransfer : Erfolge und Schranken des Austauches ».

12Stefania Giombini et Flavia Marcacci, Il quinto secolo : studi di filosofia antica in onore di Livio Rossetti, Passignano (PG), Aguaplano, 2010.

13Roberto Baldini (éd.), Le Maschere di Aristocle. Riflessioni sulla filosofia di Platone, Villasanta (Mi.), Limina mentis editore, 2010 (collana Esprit, 10).

14Mauro Bonazzi, I Sofisti, Rome, Carocci editore, 2010 (Pensatori, 18).

15Daniela P. Taormina, L’essere del pensiero : saggi sulla filosofia di Plotino, Naples, Bibliopolis, 2010 (Quaderni di Filosofia, 8).

16Luc Brisson et Pierre Chiron (éd.), Rhetorica philosophans. Mélanges offerts à Michel Patillon, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2010 (Textes et traditions, 20).

17Livio Rossetti, Le Dialogue socratique, Paris, Éditions Les Belles Lettres, 2011 (collection « encre marine »).
Tout au long de sa carrière, L. Rossetti a consacré une grande part de son activité à la littérature socratique. Les huit articles rassemblés dans ce recueil, tous récents puisqu’ils sont parus de 1998 à 2010, permettent d’apprécier la nouveauté de ses idées à la fois sur le dialogue socratique comme genre littéraire et sur les procédés propres à Socrate tel que nous le font connaître Xénophon et Platon. Avant-propos de F. Roustang.

18Anthony Grafton, Glenn W. Most, Salvatore Settis, The Classical Tradition, Cambridge, Mass.-Londres, The Belknap Press of Harvard University Press, 2010.
Une impressionnante encyclopédie (1067 pages grand format) qui vise à procurer "a reliable and wide ranging guide to the reception of classical Graeco-Roman antiquity in all its dimensions in later cultures" (à savoir son seulement la tradition européenne, mais aussi juive, islamique, et slave, entre autres).

19Giovanni Casertano (éd.), Il Fedro di Platone : struttura e problematiche, Naples, Loffredo Editore, 2011 (σκέψις, collana di testi et studi di filosofia antica, 23).
Ce volume poursuit la série ouverte en 2000 au sein de cette collection par l’ouvrage de G. Casertano, La struttura del dialogo platonico, suivi de recueils collectifs consacrés au Théétète (2002), au Protagoras (2 vol. 2004), au Cratyle (2005). De même conception que les trois derniers, il rassemble dix-neuf contributions dues aussi bien à de jeunes chercheurs qu’à des spécialistes confirmés.

20Annie Hourcade et René Lefebvre (éd.), Aristote : rationalités, Mont-Saint-Aignan, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2011 (Cahiers de l’ERIAC, n° 1/Rencontres philosophiques).
Onze contributions issues de deux journées d’étude tenues à l’université de Rouen et à l’université de Rennes les 23 et 25 janvier 2008, et réparties sous trois rubriques : « De la dialectique à la science », « Art oratoire et poésie », « La rationalité éthique ».

21Christian Benne, Ulrich Breuer (éd.), Antike–Philologie–Romantik. Friedrich Schlegels altertumswissenschaftliche Manuskripte, Paderborn, Ferdinand Schöning, 2011 ( = Schlegel-Studien, Band 2).
Première évaluation scientifique de deux manuscrits encore inédits du jeune F. Schlegel (Studien des Alterthums et Fragmente zur Geschichte der grieschischen Poesie).

22Francisco Lisi, Maurizio Migliori, Josep Monserrat-Molas (éd.), Formal Structures in Plato’s Dialogues : Theaetetus, Sophist and Statesman, Sankt Augustin, Academia Verlag, 2011 (Lecturae Platonis 6).
Quinze contributions présentées au premier congrès de la section méditerranéenne de l’International Plato Society (Barcelone, 25-30 octobre 2008).

Échanges de revues

23Elenchos. Rivista di studi sul pensiero antico, 31 (2010), 1-2.

24MHNH. Revista Internacional de Investigación sobre Magia y Astrología Antiguas, 9 (2009) ; 10 (2010).

25Rhizai, A Journal for Ancient Philosophy and Science, VII-1; VII-2 (2010).

Revues

26χώρα, revue d’études anciennes et médiévales : philosophie, théologie, sciences, 7-8/2009-2010 : Études de philosophie antique et médiévale ; dossier Thomas d’Aquin : la Somme théologique traduite en roumain, numéro double coordonné par Anca Vasiliu et Alexander Baumgarten.
Note liminaire par A. Vasiliu. Études : A. Engel, A. Le Boulluec, M. Chase, M. Vlad, R. Mărășescu, A. Pârvan, L. Catalani, C. Cerami, M. Axinciuc, A. Irimescu. Thomas d’Aquin et la Somme théologique : Présentation du dossier par A. Baumgarten. Articles de A. Oliva, Bogdan Tătaru-Cazaban, A. Baumgarten, G. Chindea, E. Băltuţă, M. Tătaru-Cazaban. Codicologica et comptes rendus.

27Méthexis, XXIII-2010.
Articles de M. Pulpito, G. Cornelli, A. Brancacci, D. Layne, R. Ferber, M. Bastit, J. Aguirre, E. Butler. Note de Th. Bénatouïl.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Bulletin Bibliographique »Philosophie antique, 11 | 2011, 255-258.

Référence électronique

« Bulletin Bibliographique »Philosophie antique [En ligne], 11 | 2011, mis en ligne le 01 novembre 2018, consulté le 12 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/philosant/1222 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/philosant.1222

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search