Skip to navigation – Site map

HomeNuméros110

110 | 2019
Bois et architecture dans la Protohistoire et l’Antiquité / Les désastres militaires romains

Pallas 110 | Bois et architecture dans la Protohistoire et l’Antiquité / Les désastres militaires romains
More about this picture
Credits: © Stéphane Lamouille
ISBN 978-2-8107-0639-6

Dossier 1 : Dans l’histoire de l’architecture et des techniques constructives, le bois occupe une place originale. Ce matériau était largement utilisé par les sociétés anciennes et son caractère périssable comme la fugacité des traces qu’il peut laisser (empreintes, restes charbonneux, structures d’ancrage…) obligent à une prise en compte bien spécifique. Le manque de documentation archéologique ne constitue pourtant plus un frein à l’étude du rôle du bois dans les constructions antiques, même si une telle approche est longtemps restée marginale dans les recherches en architecture dite classique. Les progrès continus des méthodes de fouilles et le recours fréquent aux restitutions 3D ou aux modélisations numériques, depuis maintenant plusieurs décennies, permettent d’envisager l’étude du matériau bois et des techniques associées avec un regard neuf et fécond.

Dossier 2 : Les auteurs étudient la mémoire et la postérité des désastres militaires romains survenus au cours de l’époque républicaine. En analysant comment les Romains ont réinterprété ces événements traumatisants, les différents articles interrogent la capacité des Anciens à accepter ou non les revers de la guerre, à travestir la mémoire des catastrophes militaires ou, au contraire, à exploiter le souvenir de ces événements douloureux pour délivrer un message moralisateur ou créer une identité commune.

Editor's notes

Numéro publié avec le concours des laboratoires TRACES (UMR 5608) et PLH-CRATA (EA 4601) et le Centre Paul-Albert Février (UMR 7297, Aix-Marseille Université)

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search