Navigation – Plan du site

AccueilFeuillets virtuelsMélanges en hommage au Pr. Dr. De...2020Contributors A to JRenée DickasonCogitations d’un Dauphin Bushi

2020
Contributors A to J
Renée Dickason

Cogitations d’un Dauphin Bushi

Renée Dickason

Texte intégral

1Cogitations d’un Dauphin Bushi

Au Dr. Denis Mukwege
Aux femmes et à toutes les victimes de viol
et de violences sexuelles

 

 

 

α
Anapollon Satyagraha est son nom.
 
Derrière ses lunettes cerclées
transparaissent sagesse et philosophie.
 
Guerrier gentilhomme à ses heures,
il porte la Condition Humaine dans son cœur.
 
Doté d’un sens de justice et d’une conscience universelle,
il scrute avec amertume
les travers de ses congénères.
 
Affranchi des penchants vengeurs de Poséidon,
il est loyal, bienveillant.
Anapollon Satyagraha poursuit sa mission
humaniste, pacifiste.
 Il aimerait venir en aide à l’Homo Sapiens,
cet « Homme actuel » qui, tristement,
dérive, se déshumanise, s’avilit.
 
Altruiste et hardi, ce Dauphin-guide aspire
au retour d’un vivre ensemble,
ancré dans le respect de l’Autre
et la dignité.
 
Car l’harmonie s’est évanouie.
Le tissu communautaire est en lambeaux.
Les armes, acérées, circulent.
Les combats manquent de loyauté.
Les valeurs et les repères sont perdus.
 
 
 
Anapollon Satyagraha observe,
les sourcils froncés.
 
Pourquoi, devant ces situations insoutenables,
certains hommes se taisent,
détournent le regard,
esquivent le fléau ?
 
Alors que d’autres se complaisent à être bourreaux,
bêtes sanguinaires, égarées,
animées par une infatigable volonté
de propager le Mal
et par d’irrépressibles
pulsions
destructrices.
 
Ils festoient funestement
sur les corps des femmes
jusqu’à faire gicler leur sang.
 
 
 
Anapollon Satyagraha s’insurge devant une telle calamité
et s’interroge.
 
Les femmes, muses des temps anciens,
dont on veut pervertir le destin,
sont humiliées, piétinées, battues,
mutilées, violées ;
leurs jolies et sobres toilettes
sont lacérées, souillées ;
leurs beaux et nobles visages se sont assombris ;
les étincelles de leurs yeux se sont éteintes.
 
Ces femmes sont abandonnées, pourquoi ?
On oublie de les protéger, pourquoi ?
 
Que font les pères, les frères, les fils, les maris ?
Que font les voisins, les amis ?
 
Que de souffrances.
Que de vies brisées.
Que de morts prématurées.
 
 
 
Anapollon Satyagraha interpelle son prochain
.  
À quand la fin de l’engrenage
infernal ?
À quand la fin de la réparation
inlassable,
répétée à l’infini,
des femmes et des fillettes,
détruites, meurtries
dans leur chair,
dans leur esprit,
dans leur âme ?
 
À quand la guérison humaine ?
À quand la guérison sociale ?

À quand la fin des violences ?
À quand la fin des massacres ?
À quand la fin des charniers cachés ?
 
À quand la construction d’un monde de Paix ?
 
À quand le retour des chants joyeux,
de la poésie éthérée et de la Lumière ?
 
 
 
Anapollon Satyagraha invite à panser les plaies.
 
Aidons ces survivantes, ces mortes vivantes,
courageuses et toujours volontaires.
 
Aidons-les à reprendre goût aux choses simples de la vie,
à retrouver force et énergie,
à reprendre espoir et foi en des jours qui sourient…
 
 
 
Et au Dauphin Bushi de nous enjoindre
à braver la barbarie
en suivant les préceptes éthiques
et les vertus non violentes
du Bushidō
.
ω

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Renée Dickason, « Cogitations d’un Dauphin Bushi »Revue LISA/LISA e-journal [En ligne], Mélanges en hommage au Pr. Dr. Denis Mukwege, mis en ligne le 09 septembre 2020, consulté le 22 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/lisa/12908 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/lisa.12908

Haut de page

Auteur

Renée Dickason

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search