Navigation – Plan du site

AccueilLireLes comptes rendus2024Seth M. Holmes, Fruits frais, cor...

Seth M. Holmes, Fruits frais, corps brisés. Les ouvriers agricoles migrants aux États-Unis

Théo Coutier
Fruits frais, corps brisés
Seth M. Holmes, Fruits frais, corps brisés. Les ouvriers agricoles migrants aux États-Unis, Paris, CNRS, coll. « Logiques du désordre », 2024, 403 p., traduit de l'anglais par Frédéric Joly, avant-propos de Philippe Bourgois, ISBN : 978-2-271-14957-2.
Haut de page

Texte intégral

1Alors que la frontière avec le Mexique est susceptible d’être l’un des sujets de la prochaine élection étatsunienne (on se souvient du « mur » de Donald Trump), cet ouvrage offre une perspective inédite : restituer l’expérience douloureuse de ceux qui la traversent pour être exploités dans des fermes nord-américaines. Initialement publié en 2013, le livre repose sur la thèse de Seth M. Holmes, anthropologue et médecin aujourd’hui professeur à Berkeley. Il s’appuie sur un travail de terrain auprès d’ouvriers agricoles du peuple indigène triqui, originaires de l’État d’Oaxaca, au sud du Mexique. Holmes a partagé leur quotidien pendant plus d’un an et demi au début des années 2000, du travail de cueillette à la traversée de la frontière, en passant par les conditions de vie précaires aux États-Unis et au Mexique. Reposant sur une « anthropologie incarnée du labeur des travailleurs migrants » (p. 68), l’ouvrage saisit les hiérarchies du secteur agricole et les souffrances endurées par ces travailleurs, ainsi que la façon dont elles sont normalisées, notamment par les institutions médicales.

  • 1 L’auteur réfère ici à la société états-unienne.

2Les deux premiers chapitres posent le cadre théorique et le contexte empirique du livre. Dans le premier (p. 17-61), Holmes alterne un récit narratif de la traversée de la frontière et des éléments sur les causes économiques de la migration. D’un côté, les notes ethnographiques du voyage en bus, de l’attente dans un appartement insalubre, de la course dans le désert et de l’arrestation par la patrouille frontalière américaine permettent de saisir les nombreux risques qu’une telle traversée implique. De l’autre, Holmes replace le phénomène migratoire dans les accords de libre-échange qui ont favorisé l’agriculture industrielle américaine au détriment des paysans mexicains et du tissu économique de leurs régions. Dans ce contexte, la migration est davantage de l’ordre d’une contrainte de survie que d’un choix rationnel : c’est ce qui échappe aux études migratoires qui « se focalisent sur les raisons qu’a un individu de migrer » (p. 41) et à la fausse dichotomie entre réfugié (contraint par un contexte politique) et migrant (recherché dans un contexte économique). Dans le deuxième chapitre (p. 63-87), Holmes détaille les ressorts de ce qu’il appelle une « anthropologie incarnée » : comprendre par son corps les conditions de vie et de travail des migrants et leurs souffrances. Le corps permet aussi de faire une expérience différenciée de la hiérarchie sociale, dans la mesure où celui de ce « gabacho chakuh’ » (p. 72), ce « grand blanc chauve », sera considéré « comme relevant d’un lieu significativement différent dans la structure du pouvoir de notre société1 » (p. 75) et échappera en grande partie aux violences que ses enquêtés subiront.

3À travers son immersion de cinq mois dans une ferme de l’État de Washington, Holmes montre dans le troisième chapitre (p. 89-151) que la stratification sociale du travail agricole américain repose sur une hiérarchie fondée sur l’ethnicité et la citoyenneté. À travers des portraits, il restitue de façon détaillée les conditions de vie et de travail de chaque strate. Des patrons aux contrôleurs, en passant par les assistantes de direction, responsables des récoltes et chefs d’équipe, tous produisent et justifient un pouvoir exercé sur les cueilleurs triquis, en bas de l’échelle. Ces derniers sont (mal) payés au poids, leurs conditions de vie et de travail sont dures et provoquent de nombreux problèmes de santé. À la fin du chapitre, Holmes propose un diagramme conceptuel (p. 147) montrant que cette hiérarchie implique un « continuum de la vulnérabilité structurelle » (p. 146) : les échelons, la citoyenneté, la langue et l’ethnicité se conjuguent et renforcent la profondeur comme les caractéristiques de la vulnérabilité en matière de santé, de respect, de sécurité financière, de contrôle du temps et du travail des autres.

  • 2 Foucault Michel, Naissance de la clinique, Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2015.

4Les deux chapitres suivants portent sur la façon dont les souffrances physiques et morales des ouvriers agricoles triquis sont produites par différentes violences puis prises en charge par les institutions médicales. Dans le quatrième chapitre (p. 153-186), on suit de façon intime les méandres de trois Triquis qui serviront de fil rouge à l’analyse : Abelino et ses problèmes d’articulations provoqués par le travail intense de cueillette ; Crescencio et ses maux de tête liés aux injures racistes de la hiérarchie qu’il calme en buvant ; Bernando et ses douleurs à l’estomac, liées à la torture qu’il a subie de la part de la police fédérale mexicaine. Le cinquième chapitre (p. 187-255) montre la façon dont les souffrances de ces trois ouvriers ont été prises en compte par les professionnels de santé. Holmes y souligne la prédominance du « regard clinique » (p. 192), une notion empruntée à Michel Foucault2 qui décrit une auscultation focalisée sur une partie du corps au détriment de la prise en compte de l’expérience du patient et du contexte social et politique dans lequel il est plongé. Cette biomédecine, comme les approches centrées sur les comportements individuels et les pratiques culturelles, « dépolitise la maladie, fonctionnant en bonne partie comme s’il s’agissait de gommer systématiquement les déterminants structurels de la souffrance » (p. 238). Sa prédominance s’explique par les contraintes économiques des centres médicaux et la formation des médecins, et conduit à des pratiques médicales inutiles, voire dangereuses.

5Le dernier chapitre (p. 257-296) porte sur la naturalisation et la normalisation de la violence. À travers le concept bourdieusien de violence symbolique, Holmes montre que la violence est légitimée par les cadres et médecins blancs, mais aussi qu’elle est incorporée par les migrants. La ségrégation du travail est en particulier naturalisée par les corps, à travers la racialisation des différences physiques (taille, sensibilité aux pesticides), ainsi que dans la construction du prestige des tâches selon les positions corporelles : « on vient à considérer que chaque corps mérite la position sociale qu’il occupe » (p. 283). Holmes montre cependant que la violence symbolique n’est pas totale, comme l’illustrent la culpabilité et les critiques des populations blanches, ou encore les expressions du mécontentement des ouvriers agricoles.

6En résumé, cet ouvrage s’inscrit dans une perspective visant à dénaturaliser la souffrance des ouvriers agricoles triquis. Holmes atteint cet objectif, autant par la qualité des vignettes ethnographiques que par ses analyses à la croisée des sociologies de la santé, des migrations et du travail. Dans la conclusion (p. 297-323), Holmes plaide pour un ensemble de transformations de l’économie et du système de santé, et le développement d’une « compétence structurelle » dans la formation médicale. Mais ces perspectives semblent être davantage destinées aux lecteurs qu’à ceux qui font l’objet de son enquête. En restituant l’engagement de plusieurs de ses enquêtés en faveur de la transformation sociale (mobilisations associatives, combats syndicaux et productions culturelles), l’épilogue écrit avec l’historien triqui Jorge Ramirez-Lopez (p. 329-377) montre pourtant que ces prolétaires peuvent être acteurs de leur émancipation. La place que Holmes laisse à ses enquêtés montre qu’il ne cantonne pas son engagement à l’immersion ethnographique, mais inscrit sa pratique de recherche dans une science sociale publique luttant pour et avec les opprimés.

  • 3 Bourgois Philippe, « Conjugated oppression: class and ethnicity among Guaymi and Kuna banana worker (...)
  • 4 Galerand Elsa, Kergoat Danièle, « Consubstantialité vs intersectionnalité ? À propos de l’imbricati (...)
  • 5 Renault Emmanuel, Abolir l’exploitation. Expériences, théories, stratégies, Paris, La Découverte, c (...)

7L’ouvrage illustre bien les contradictions du capitalisme contemporain, entre la valeur d’usage des fruits frais nécessaires à la santé des Américains et les effets de la valeur d’échange sur les corps brisés des migrants : « Ce sont ces mains-là qui donnent aux Américains leur pitance. Comment ne pas leur témoigner du respect ? » (p. 85). Dans le contexte français, cette démarche serait pertinente pour les régions vinicoles, objets de nombreux écrits en sociologie économique, mais pour lesquelles la question du travail de cueillette et de la main-d’œuvre immigrée fait rarement l’objet de travaux empiriques. En outre, la notion d’oppression conjuguée3 que Holmes mobilise pour décrire la vulnérabilité structurelle des Triquis est finalement assez proche de celle de la consubstantialité des rapports sociaux4 : les formes de violence ne sont pas indépendantes et prennent leur source dans la chaîne complexe de dépendance du capitalisme agricole américain où « tout le monde se révèle structurellement vulnérable » (p. 144). À ce sujet, on peut finalement se demander si les notions de « violence » et de « vulnérabilité » sont adéquates pour comprendre pleinement la situation des Triquis, qui sont également victimes d’injustices économiques. La notion d’exploitation5 aurait par exemple permis d’intégrer l’ensemble des causes derrière leurs souffrances et de les inscrire dans les différentes institutions (médicale, policière, etc.) et unités de production du capitalisme contemporain.

8Un seul regret pourrait être mentionné : le fait que Holmes ne détaille pas davantage son rapport à la langue triquie et la façon dont il a pu orienter sa pratique du terrain. Ce manque est d’autant plus étonnant au vu de son attachement à ressentir ce que vivent les migrants. Comme il l’explique rapidement dans une note de bas de page (p. 148), sa faible aisance dans cette langue a eu pourtant comme conséquence principale un accès limité aux discours des femmes, dont la plupart ne parlaient ni l’espagnol ni l’anglais. La question du genre fait ainsi l’objet de rares développements dans le livre, bien que les femmes soient d’après l’auteur celles qui subissent sans doute le plus de violences. Ces quelques remarques n’empêchent pas de considérer cet ouvrage comme un grand livre de sciences sociales, désormais disponible pour les lecteurs francophones.

Haut de page

Notes

1 L’auteur réfère ici à la société états-unienne.

2 Foucault Michel, Naissance de la clinique, Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2015.

3 Bourgois Philippe, « Conjugated oppression: class and ethnicity among Guaymi and Kuna banana workers », American Ethnologist, vol. 15, n° 2, 1988, p. 328‑348.

4 Galerand Elsa, Kergoat Danièle, « Consubstantialité vs intersectionnalité ? À propos de l’imbrication des rapports sociaux », Nouvelles pratiques sociales, vol. 26, n° 2, 2015, p. 44‑61.

5 Renault Emmanuel, Abolir l’exploitation. Expériences, théories, stratégies, Paris, La Découverte, coll. « L’horizon des possibles », 2023.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Théo Coutier, « Seth M. Holmes, Fruits frais, corps brisés. Les ouvriers agricoles migrants aux États-Unis », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, mis en ligne le 29 avril 2024, consulté le 14 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/lectures/64548 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/lectures.64548

Haut de page

Rédacteur

Théo Coutier

Étudiant en master de sciences sociales à l’EHESS et à l’ENS-PSL.

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search