Navigation – Plan du site

AccueilLa revueRédacteur·rices

Rédacteur·rices

2044 résultats sur 69 pages

  • Ramata N'Diaye

    Doctorante contractuelle en sociologie des migrations à l’URMIS (Université Paris Cité) et membre de l’Institut Convergences Migrations.

  • Gabriel Tailleur

    Doctorant en économie à l’Université Picardie Jules Verne.

  • Alexis Pignol

    Agrégé de lettres classiques, doctorant en littérature contemporaine (UMR Litt&Arts, Université Grenoble Alpes).

  • Vlad Berindei

    Doctorant en anthropologie à l’École des hautes études en sciences sociales.

  • Nolwenn Veillard

    Doctorante en science politique à l’Université de Rennes (Arènes UMR 6051). Son travail de thèse porte sur le mouvement antispéciste en France et au Québec.

  • Laurine Omnès

    Diplômée d’un master de philosophie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

  • Clara Lyonnais-Voutaz

    Doctorante contractuelle en géographie-aménagement au sein de l’Université Jean Moulin Lyon 3 et du laboratoire Environnement, Ville, Société (UMR 5600 EVS).

  • Paul Muraille

    Étudiant en philosophie à l’université catholique de Louvain. Archiviste en charge du classement des archives Jean Ladrière à la plateforme technologique « Fonds Alpha » de l’Institut Supérieur de Philosophie. Formateur à l’ASBL Young Thinkers.

  • Rosalie Rainville

    Doctorante en sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

  • Thomas Goffard

    Diplômé en sociologie à l’Université de Liège (Belgique).

  • Maxime Lietar

    Doctorant en sociologie, Université de Picardie Jules Verne, CURAPP-ESS.

  • Emmanuelle Bertout

    Étudiante en sociologie à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS).

  • Amélie Ruiz-Dormet

    Étudiante au département de Sciences Humaines et Sociales de l’École Normale Supérieure Paris-Saclay et en sociologie à Sorbonne Université.

  • Maud Marcelin

    Étudiante en master de spécialisation en études de genre dans les six universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Marine Lecloux

    Diplômée en communication à finalité spécialisée en médiation culturelle et métiers du livre en 2018 et agrégée de l’enseignement secondaire supérieur en 2019, Marine Lecloux est aujourd’hui coordinatrice pédagogique et doctorante en information et communication au sein de la Faculté de philosophie et lettres de l’Université de Liège, ainsi qu’enseignante en technique de qualification à l’Institut Sainte-Marie de Seraing.

  • Doriane Dupau

    Agrégée de lettres modernes et doctorante contractuelle à l’Université Sorbonne nouvelle. Elle prépare une thèse intitulée Consentir à l’amour au XVIIIe siècle sous la direction de Nathalie Kremer.

  • Christian Walter

    Cotitulaire de la chaire Éthique et finance, Fondation Maison des sciences de l’homme, ISJPS (UMR 8103, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

  • Christine Vallin

    Après avoir été enseignante, rédactrice en chef des Cahiers pédagogiques puis inspectrice de l’Éducation nationale, elle est aujourd’hui étudiante en sociologie du vieillissement.

  • Arthur Ségard

    Doctorant en littérature française et French Studies à New York University.

  • Sophie Garcia

    Enseignante d’EDM (étude du milieu) et d’histoire en immersion anglaise dans le secondaire belge. Elle travaille à la promotion de l’esprit critique dans l’enseignement.

  • Anne Coleman

    Doctorante en science politique au laboratoire Triangle, sa thèse porte sur le mouvement « pro-vie » irlandais et ses liens transnationaux avec son homologue américain.

  • Fabienne Jouty

    Doctorante en histoire à Sorbonne Université, rattachée au laboratoire Sorbonne - Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe (SIRICE).

  • Sabine Lamour

    Sabine Lamour est professeure de sociologie à l’Université d’État d’Haïti. Ses recherches concernent les rapports sociaux de sexe, les migrations féminines, l’organisation du politique en Haïti et les dynamiques familiales caribéennes. En 2018, elle a copublié l’ouvrage intitulé : Déjouer le silence : contre-discours sur les femmes haïtiennes aux Éditions Remue-Ménage (Montréal).

  • Noémie Trovato

    Étudiante de master 2 en information et communication (médias, langages et sociétés) à l’Université Paris II Panthéon Assas (IFP). Diplômée d’un master en sciences du langage de l’Université Sorbonne nouvelle. Ses travaux portent sur #MeToo, les féminismes et antiféminismes en ligne et la part discursive des violences sexistes et sexuelles.

  • Jessica Pothet

    Jessica Pothet est maîtresse de conférences en sociologie au sein du laboratoire Max Weber de l’Université Lyon 2. Ses recherches croisent la sociologie de la famille, la sociologie de l’éducation et celle de l’action publique, notamment pour analyser les recompositions du travail parental et la manière dont les institutions s’en saisissent. Ses recherches visent à penser les liens existants entre le niveau politique, celui des dispositifs et celui des publics touchés par ces politiques. En 2019, elle a dirigé le projet de recherche Monodis soutenu par le Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. Elle a publié plusieurs articles (Actes de la recherche en sciences sociales, Genre, sexualité & société, Revue des politiques sociales et familiales) consacrés au travail parental et à la manière dont les professionnels l’accompagnent. En 2023, elle publie l'ouvrage « Soutenir les parents. Injonctions, accompagnements, responsabilisation » aux Presses Universitaires de Rennes (PUR) qui propose une analyse des politiques et dispositifs de soutien à la parentalité en France.

  • Louis Azan

    Doctorant en histoire de la pensée économique à l’Université de Picardie Jules Verne et agrégé de sciences économiques et sociales.

  • Tiago Joseph

    Doctorant·e en études de genre, communication et linguistique à l’Université de Gent. Sa thèse porte sur les cyberféminismes d’Instagram. Membre du laboratoire Multiples et du comité de rédaction de GLAD !.

  • Denis Lebot

    Professeur agrégé de sciences économiques et sociales en lycée, chargé d’enseignement au département de sociologie de l’université Toulouse 2 Jean Jaurès, formateur à la préparation de l’agrégation interne de SES.

  • Nicolas Posta

    Doctorant en sociologie à l’Université Lumière Lyon II et membre du Centre Max Weber (UMR5283).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search