Navigation – Plan du site

AccueilNuméros160VariaThéodore Simon, précurseur d’une ...

Varia

Théodore Simon, précurseur d’une psychopédagogie de l’orientation

Théodore Simon, pioneer in psychopedagogical guidance
Jérôme Martin
p. 231-249

Résumés

Le psychiatre Théodore Simon est surtout connu pour sa collaboration avec Alfred Binet à l’origine de l’Échelle métrique de l’intelligence. Mais il peut être considéré comme un fondateur d’une conception psychopédagogique de l’orientation alternative à la conception psychotechnique. Dans les nombreux articles qu’il publie dans le Manuel général de l’instruction primaire entre 1920 et 1939 il initie les instituteurs à l’utilisation de la psychologie scientifique par la mise en place d’expériences pédagogiques dans les classes. Il préconise l’utilisation de l’Échelle métrique de l’intelligence mais dans une perspective clinique d’observation des élèves. La psychopédagogie défendue par Simon s’applique également à l’orientation. Elle se distingue de la conception dominante représentée par Henri Piéron et l’INETOP qui repose sur des tests d’aptitudes. Comme Binet, Simon conteste la possibilité de distinguer des aptitudes qui seraient fixes et séparables. Au contraire, l’Échelle métrique et la méthode clinique permettent une approche globale de l’élève. L’orientation est intégrée aux pratiques pédagogiques et consiste, par l’utilisation de la psychologie scientifique, dans l’observation continue des élèves engagés dans des activités scolaires. Simon propose ainsi une psychopédagogie de l’orientation très différente de la psychotechnique.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

I. Simon pédagogue de la psychologie expérimentale
II. L’orientation en débat parmi les psychologues
III. Les prémices d’une psychopédagogie de l’orientation

Aperçu du texte

Théodore Simon (1873-1961) ne figure pas dans le panthéon français des fondateurs de l’orientation dont la principale figure est Henri Piéron (1881-1964). Si ce dernier a durablement imprimé sa marque sur une orientation fondée sur la recherche psychophysiologique des aptitudes, il convient toutefois de donner toute leur place aux courants hétérodoxes qui en jalonnent l’histoire. Antoine Léon (1921-1998) a d’ailleurs souligné la coexistence des « pratiques éducatives » et des « pratiques diagnostiques » dans le mouvement d’orientation, ouvrant la voie à des recherches sur les origines des conceptions éducatives de l’orientation. Celles-ci s’insèrent dans des débats qui animent les promoteurs et les praticiens de l’orientation tout au long du XXe siècle sur la fonction et les techniques de l’orientation. Un premier débat porte sur les tests psychotechniques dont l’usage est récusé par une partie des promoteurs de l’orientation professionnelle. Un second débat porte sur l’orientation ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Martin, « Théodore Simon, précurseur d’une psychopédagogie de l’orientation »Histoire de l’éducation, 160 | 2023, 231-249.

Référence électronique

Jérôme Martin, « Théodore Simon, précurseur d’une psychopédagogie de l’orientation »Histoire de l’éducation [En ligne], 160 | 2023, mis en ligne le 02 janvier 2025, consulté le 14 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/histoire-education/8983 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/histoire-education.8983

Haut de page

Auteur

Jérôme Martin

CRTD-CNAM, Greshto

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search