Navigation – Plan du site

AccueilNuméros160Dossier« Une subvention sous forme humai...

Dossier

« Une subvention sous forme humaine » : la mise à disposition d’instituteurs auprès des œuvres complémentaires de l’école laïque (1940-1980)

“A subsidy in human form”: the provision of primary school teachers to secular extra-curricular associations 1940-1980
Laurent Besse
p. 145-197

Résumés

L’article retrace la mise à disposition (MAD) gratuite par l’Éducation nationale d’instituteurs auprès des associations périscolaires laïques d’éducation populaire. Cet arrangement institutionnel naît de mobilisations locales, sous Vichy et à la Libération, dans un contexte de désorganisation de la gestion des enseignants. Appuyé par des inspecteurs d’académie, il est officialisé à partir de 1951 par l’administration centrale. Au nom de la lutte laïque, le Syndicat national des instituteurs accepte des entorses à ses principes de gestion des carrières. Les associations laïques bénéficient d’un personnel très majoritairement masculin qui facilite la professionnalisation de leurs activités. La MAD, dont la permanence illustre les effets de l’inertie institutionnelle et la force des réseaux enseignants laïques même sous des gouvernements de droite, ne débouche toutefois pas sur une construction plus pérenne, y compris lorsqu’entre 1968 et 1972 les responsables associatifs espèrent construire une complémentarité entre école et périscolaire. La montée en puissance du second degré et l’urbanisation la font progressivement apparaître en décalage avec les réalités sociales et scolaires.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

I. Saisir les opportunités (1940-1951)
1. L’ouverture sous Vichy
2. « L’instituteur représentant de l’esprit au village » ? (Jean Guéhenno)
3. La fenêtre d’opportunité de la Libération
4. Un SNI entre défense et défiance
5. Une reconnaissance « officielle »
II. Faire vivre un arrangement entre œuvres, syndicats et administrations (1951-1980)
1. Un monde d’hommes
2. Gérer des carrières de fonctionnaires atypiques
3. Un inspecteur pour les MAD
4. « Tenter des postes » pour l’éducation permanente (1968-1972)
5. Le socle instituteur
6. Compter les postes
7. Une France provinciale et rurale

Aperçu du texte

Un instituteur sans classe reste-t-il un enseignant ? Cette question traverse l’histoire de celles et ceux qu’on a appelés les MAD (pour mis à disposition), ces personnels du premier degré qui étaient déchargés de classe pour travailler auprès des associations complémentaires de l’école laïque, tout en étant comptés dans les effectifs enseignants et rémunérés comme tels : au lieu de faire la classe, le MAD – il s’agit d’un homme dans la grande majorité des cas – anime un stage de moniteurs de colonies de vacances, gère une cinémathèque, dirige une revue d’éducation populaire ou un des premiers CMPP (Centres médico-psycho-pédagogiques), mais reste administrativement un instituteur « ordinaire ». Pour la Ligue de l’enseignement, principale bénéficiaire de ces personnels, pour les Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (CEMÉA), les Francs et franches camarades (FRANCAS), l’Office central de la coopération à l’école (OCCE), les Pupilles de l’enseignement public (PEP) ou ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Besse, « « Une subvention sous forme humaine » : la mise à disposition d’instituteurs auprès des œuvres complémentaires de l’école laïque (1940-1980) »Histoire de l’éducation, 160 | 2023, 145-197.

Référence électronique

Laurent Besse, « « Une subvention sous forme humaine » : la mise à disposition d’instituteurs auprès des œuvres complémentaires de l’école laïque (1940-1980) »Histoire de l’éducation [En ligne], 160 | 2023, mis en ligne le 02 janvier 2025, consulté le 16 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/histoire-education/8933 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/histoire-education.8933

Haut de page

Auteur

Laurent Besse

Université de Tours - CeTHIS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search