Navigation – Plan du site

AccueilNuméros56VariaThe End

Varia

The End

Sur la fin de La Vie mode d’emploi de Georges Perec
Danielle Constantin
p. 133-146

Résumés

Cet article pose un regard nouveau sur le dénouement de La Vie mode d’emploi de Georges Perec, en s’appuyant sur l’analyse génétique de documents de la phase rédactionnelle. Dans un premier temps, l’incipit et la chute du premier chapitre, tels que Perec les met au net dans ses cahiers, montrent comment le texte présage sa fin et ce, dès son commencement. Puis nous passerons à une analyse de la fin du roman, comme elle se présente dans les plans, notes et manuscrits du chapitre xcix (mort de Percival Bartlebooth), de l’épilogue (mort de Serge Valène), mais aussi de l’avant-dernier chapitre (xcviii) ; celui-ci nous offre une finale plus heureuse (achat d’un lit conjugal, naissance) et fait discrètement contrepoids à la conclusion doublement mortuaire du roman. L’article dévoile la dimension visuelle et matérielle du travail de Perec, ainsi que la double articulation prospective et rétroactive de processus scripturaux menant vers une finale longtemps désirée et même déjà écrite. Ce dénouement évoque à son tour, bien qu’implicitement, les débuts de la genèse, en inscrivant dans les derniers paragraphes du roman le souvenir d’un plan esquissé par l’écrivain.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2024.

Plan

Entre le début et la fin
La fin de la rédaction : une double articulation
La rédaction de la fin : rémanence et résurgence
Entre la fin et le début

Aperçu du texte

« Il y a un certain nombre d’œuvres, et généralement parmi celles que nous aimons le plus, qui se terminent mal : quelque chose s’y achève, s’y consume. Pendant tout le livre, il y a eu une aventure, un mouvement, une recherche, des rencontres […]. Et puis tout s’arrête. C’est la fin. Il n’y a pas de suite. Quelqu’un meurt, ou disparaît. Nous ressentons un trou. »
Georges Perec, Lettre à Denise Getzler (c. 1963)

« In my beginning is my end. »
T. S. Eliot, « East Coker » (1940), dans Four Quartets

Entre le début et la fin

Dans les derniers jours d’octobre 1976, Georges Perec reprend la rédaction de La Vie mode d’emploi, laissée en plan l’année précédente. Au fil de cette campagne, tout en se consacrant au travail de composition dont les brouillons porteront les traces, l’écrivain consigne à la main une mise au net graduelle qui, en bout de parcours, sera contenue dans deux grands cahiers reliés en toile noire (22,3 × 34,7 cm). Il prend soin de dater scrupuleusement les avancées de son cha...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Danielle Constantin, « The End »Genesis, 56 | 2023, 133-146.

Référence électronique

Danielle Constantin, « The End »Genesis [En ligne], 56 | 2023, mis en ligne le 15 juillet 2024, consulté le 13 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/genesis/8466 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/genesis.8466

Haut de page

Auteur

Danielle Constantin

Danielle Constantin est généticienne et comparatiste (PhD, University of Toronto, 2001). Depuis 2004, elle est chercheuse associée à l’équipe « Autobiographie et correspondances » de l’Item-CNRS/ENS. Elle a publié Masques et mirages. Genèse du roman chez Cortázar, Perec et Villemaire, Peter Lang, 2008 ; codirigé avec Jean-Luc Joly et Christelle Reggiani « Espèces d’espaces perecquiens », Cahiers Georges Perec 12, Le Castor astral, 2015 ; et avec Catherine Viollet, Genre, sexes, sexualités. Que disent les manuscrits autobiographiques ?, PURH, 2016.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search