Navigation – Plan du site

AccueilNuméros56ÉtudesLe monde où l’on fiche

Études

Le monde où l’on fiche

À propos du « Grand Fichier » de Roland Barthes
Mathieu Messager
p. 87-102

Résumés

Conservé à la Bibliothèque nationale de France, le « Grand Fichier » de Roland Barthes rassemble plus d’un millier de fiches écrites entre 1968 et 1980. Entre journal intime et laboratoire théorique, ce vaste ensemble manuscrit constitue une archive majeure pour l’histoire des idées au xxᵉ siècle. Cet article présente ce dernier grand « inédit » de Barthes en cherchant à éclairer un regard et une pratique. Un regard : celui d’un intellectuel français de la seconde moitié́ du vingtième siècle, parmi les plus importants de sa génération, qui note dans le secret d’une écriture pour soi tout ce qu’il voit, lit, entend et expérimente au fil des jours. Une pratique : celle de la consignation sur « fiche » et de son ordonnancement mobilier (dans des boîtes ou des casiers), héritière de tout un courant d’enregistrement très matériel du savoir, tel qu’il a pu se pratiquer dans l’Europe lettrée jusqu’à la moitié du xxᵉ siècle.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2024.

Plan

Un objet de fantasme
Le labyrinthe et la fausse monnaie
« Fiches », « Fichier », « Ficheur »
Traces d’une pratique générationnelle
Un mot composé
Le système-Barthes
La traversée du Grand Fichier
« Mapping »
L’œuvre potentielle
Le journal intime
L’univers sémiologique
Quelle Vita Nova pour le « Grand Fichier » ?
Le fichier-Argo
La machine hypertextuelle
Vers une éditorialisation critique en ligne : « ArchiBarthes »

Aperçu du texte

Un objet de fantasme

En raison de sa forme singulière et de son contenu hétéroclite, le « Grand Fichier » de Roland Barthes est une archive de premier plan qui attise la curiosité des spécialistes, mais aussi celle d’un plus large lectorat, sensible aux traces laissées par les penseurs de la modernité théorique (1950-1980). Ce vaste ensemble manuscrit est en effet entouré d’une aura qui en fait un objet de fantasme, ouvert à différentes projections. L’intitulé de « Grand Fichier » possède d’abord quelque chose de monumental, qui tire ces fiches du côté du trésor. Ce nom, on aura l’occasion d’y revenir, est en partie un leurre, puisque d’autres fichiers de Barthes sont tout aussi volumineux. Cependant, ces derniers sont attachés à un projet bien identifiable (comme le « Fichier vert », par exemple, qui a accompagné le travail d’élaboration de Roland Barthes par Roland Barthes), quand le Grand Fichier n’a justement pour lui que cet adjectif générique (« grand ») dont le sémantisme rest...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathieu Messager, « Le monde où l’on fiche »Genesis, 56 | 2023, 87-102.

Référence électronique

Mathieu Messager, « Le monde où l’on fiche »Genesis [En ligne], 56 | 2023, mis en ligne le 15 juillet 2024, consulté le 16 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/genesis/8378 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/genesis.8378

Haut de page

Auteur

Mathieu Messager

Mathieu Messager est maître de conférences en littérature française des xxᵉ et xxiᵉ siècles à l’université de Nantes, UR 4276 LAMO (Littératures antiques et modernes). Spécialiste de Roland Barthes, ses travaux actuels portent sur la présence de l’écrivain en ligne et sur le traitement numérique des archives d’auteurs. Il est l’auteur de Roland Barthes, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 2019 et de Barthes/Quignard. L’idée de littérature au tournant du xxi siècle, Rennes, PUR, coll. « Interférences », 2021. Il dirige également la Revue Roland Barthes.

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search