Navigation – Plan du site

AccueilNuméros56ÉtudesRoland Barthes, des séminaires au...

Études

Roland Barthes, des séminaires aux livres

Claudia Amigo Pino
p. 77-86

Résumés

Il est possible de déceler des rapports assez immédiats entre les titres de certains séminaires de Roland Barthes et ses livres : « Le discours amoureux » (1974-1975 et 1975-1976), « Le lexique de l’auteur » (1973-1974) et « Sarrasine de Balzac » (1967-1968 et 1968-1969) ont été vus comme des étapes de la création des livres Fragments d’un discours amoureux, Roland Barthes par Roland Barthes et S/Z. Mais outre ces œuvres, plusieurs livres de Barthes ont leur origine dans le développement des séminaires : dans la conception de la littérature, dans l’approche critique et aussi dans des problèmes qui exigent des solutions. Cet article propose d’explorer cette pluralité de rapports directs et indirects entre les livres et les séminaires, à partir de l’étude de l’ensemble des notes manuscrites des séminaires déposées à la Bibliothèque nationale de France.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2024.

Plan

Les séminaires de Barthes
Les livres des séminaires
De la nourriture à la littérature
Roland Barthes essaye de ne pas être Johnny Hallyday
Une blessure qui devient un livre

Aperçu du texte

Les séminaires de Barthes

Les notes pour les séminaires peuvent-elles être considérées comme des brouillons ou des avant-textes ? Dans ce cas, à quel texte se réfèrent-elles ? Aux livres, aux articles, aux séminaires postérieurs ? On essayera de répondre à ces questions à partir de l’analyse des notes préparatoires de Roland Barthes pour ses séminaires à l’École pratique des hautes études, de 1962 à 1977, déposées à la Bibliothèque nationale de France.

Roland Barthes est nommé en 1962 directeur d’études de la viᵉ section (« Sciences économiques et sociales ») de l’École Pratique des Hautes Études (EPHE), créée pour d’être « un établissement d’enseignement supérieur et de recherche en marge de l’université, rompant avec les traditions universitaires de l’enseignement en chaire et du travail solitaire du savant, créant des séminaires et organisant, au sein de centres de recherche, des grandes enquêtes dans tous les domaines des sciences sociales ».

Pour ce type d’enseignement, il était p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claudia Amigo Pino, « Roland Barthes, des séminaires aux livres »Genesis, 56 | 2023, 77-86.

Référence électronique

Claudia Amigo Pino, « Roland Barthes, des séminaires aux livres »Genesis [En ligne], 56 | 2023, mis en ligne le 15 juillet 2024, consulté le 18 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/genesis/8327 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/genesis.8327

Haut de page

Auteur

Claudia Amigo Pino

Professeur de littérature française à l’Université de São Paulo et chercheur du CNPq (Conseil National de Développement Scientifique et Technologique, Brésil), Claudia Amigo Pino poursuit des recherches de critique génétique depuis sa thèse de doctorat sur Georges Perec. Ses travaux portent sur la critique littéraire en France et en Amérique latine. Elle a publié, entre autres, Apprendre et désapprendre. Les séminaires de Roland Barthes (1962-1977) (2022), Roland Barthes, a aventura do romance (2015), et a codirigé Travesías, desvíos, obstrucciones. La Circulación de la crítica en América Latina (2022) et Novamente Roland Barthes (2018).

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search