Navigation – Plan du site

AccueilNuméros56ÉtudesDiscours ou récit : deux chemins ...

Études

Discours ou récit : deux chemins vers la genèse critique

Une analyse des dossiers d’André Breton et des Eaux étroites, fonds Julien Gracq, BnF
Mickaël Mesierz
p. 31-39

Résumés

La genèse de l’essai sur Breton est guidée par une programmation volontariste, une intégration méthodique de la documentation et l’intensité constante des corrections. La genèse des Eaux étroites est plus linéaire : discours et références littéraires se rejoignent au fil d’une rédaction qui devient, néanmoins, plus ardue dans les passages critiques. Toutefois, la textualisation joue aussi un rôle dès les premières étapes d’André Breton. Par ailleurs, des éléments de permanence apparaissent, qui atténuent la distinction entre les deux dossiers et renvoient également à la genèse des romans de Gracq : ils concernent l’usage des supports et les modalités du travail de l’écriture. Ainsi l’auteur parvient-il à faire de la critique littéraire tout en évitant une approche théorique ou scientifique. Les textes critiques de Gracq sont des œuvres : textes dans lesquels le regard sur la littérature s’élabore, avant tout, au sein d’un travail sur la forme.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2024.

Plan

I. Identification et description matérielle : du volontarisme d’André Breton à la linéarité des Eaux étroites
1. Écrire sur Breton : une démarche critique fondée sur des supports génétiques variés
2. Les Eaux étroites : trois états du texte homogènes et successifs
3. Un élément de permanence : la dimension auctoriale des documents génétiques
4. Une graphie et une topographie contrôlées mais indépendantes des normes
II. Programmer ou rédiger
1. André Breton : des lieux de programmation hiérarchisés, liés à une première textualisation
2. Les Eaux étroites : la pratique rédactionnelle, source du discours critique
III. Le rythme génétique : un révélateur des enjeux de la critique
1. Les Eaux étroites : des moments d’intensité associés aux passages théoriques et critiques
2. André Breton : une implication constante et maximale dans le travail génétique
IV. Les références littéraires : intégration méthodique (André Breton) et surgissement au cœur de l’écriture (Les Eaux étroites)
1. Les citations de Breton : un apport structuré et omniprésent
2. Les Eaux étroites : une intertextualité diffuse suscitée par la pratique rédactionnelle
V. La poétique du manuscrit : de la réflexivité constitutive de la démarche génétique au discours critique
Conclusion

Aperçu du texte

En 1948, Julien Gracq publie André Breton. Quelques aspects de l’écrivain : ce vaste essai inaugure l’œuvre critique de l’auteur et s’inscrit dans un dialogue, personnel et intellectuel, qui a commencé en 1939. Près de trente ans plus tard, Les Eaux étroites sont un bref texte narratif qui, en remontant le cours d’une rivière fréquentée depuis l’enfance, entrecroise éléments autobiographiques, séquences descriptives et analyses sur la littérature.

Les deux dossiers génétiques que nous étudierons doivent être situés l’un par rapport à l’autre. En effet, tandis que l’essai sur Breton s’inscrit de façon directe dans une démarche critique, le rapport à la littérature n’est que l’un des aspects des Eaux étroites. Nous sommes donc en présence de deux manières différentes d’aborder le fait littéraire : trouve-t-on des traces de ces différences dans les dossiers génétiques que Gracq a pris le soin de transmettre à la Bibliothèque nationale de France ?

Par ailleurs, il convient de situer ces d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mickaël Mesierz, « Discours ou récit : deux chemins vers la genèse critique »Genesis, 56 | 2023, 31-39.

Référence électronique

Mickaël Mesierz, « Discours ou récit : deux chemins vers la genèse critique »Genesis [En ligne], 56 | 2023, mis en ligne le 15 juillet 2024, consulté le 21 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/genesis/8216 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/genesis.8216

Haut de page

Auteur

Mickaël Mesierz

Mickaël Mesierz est professeur agrégé de Lettres modernes et diplômé de Sciences Po, Paris. Il est l’auteur de travaux de recherche consacrés à Julien Gracq, qu’il a rencontré en 2006. Il travaille, dans le cadre d’un doctorat, sur « Julien Gracq, critique et historien de la littérature », sous la direction d’Alain Schaffner (UMR Thalim – Sorbonne Nouvelle).

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search