Navigation – Plan du site

AccueilAppels à contributionsAppels en cours10|2024 Les frontières du travail

10|2024 Les frontières du travail

Date limite de soumission : 30 juin 2024

Coordination

  • Louise Fauchier (HiSoMA)

  • Éléonore Favier (HiSoMA)

  • Marie-Adeline Le Guennec (UQÀM)

  • Marine Lépée (ArAr – IASA-UNIL)

Présentation

La définition des éléments constitutifs du travail dans les sociétés anciennes revêt un enjeu historiographique qui se heurte aux conceptions contemporaines du monde professionnel, souvent inadaptées à la richesse sémantique et à la fluidité des catégories en usage dans les mondes antiques et médiévaux. On remarque toutefois que la notion de « frontière » est régulièrement mobilisée lorsque l’on tente de dessiner les contours des pratiques professionnelles et de leurs acteurs. Travail licite/illicite, travail pour l’autoconsommation/ouvert aux marchés, travail urbain/rural, travail contraint/libre, rétribution/gratuité sont autant d’oppositions à questionner, tant leur délimitation mouvante et poreuse encourage à penser la complexité des aspects du travail et leurs variations dans le temps et l’espace.

Pour ce dixième numéro de Frontière·s, les auteur·rice·s sont encouragé·e·s à identifier et interroger les frontières du travail dans les sociétés protohistoriques, antiques et médiévales. Les contributions pourront se fonder sur des approches et des sources variées (vestiges matériels, sources textuelles, épigraphie, iconographie…) et les réflexions historiographiques seront particulièrement bienvenues. Les thématiques suivantes pourront être explorées, sans s’y limiter :

  • les frontières spatiales, à différentes échelles (territoire, ville, quartiers, édifices, organisation interne du lieu de métier…) : division du travail, réseaux de travailleurs et d’approvisionnement ou encore place du travail en contexte domestique ;

  • les frontières sociales, avec un éclairage plus particulier sur les individus et les groupes au travail, au prisme des critères de statut, de genre ou d’âge, les phénomènes d’intégration ou de marginalisation des travailleur·euse·s dans la société, ou encore les questions de l’apprentissage et du travail familial ;

  • les frontières juridiques et institutionnelles, en évaluant le degré d’encadrement juridique (droits écrits, coutumes, institutions) de pratiques qui semblent se situer aux confins du travail : le travail gratuit, le travail familial, le travail contraint, etc. ;

  • les frontières des représentations, en abordant la gamme des perceptions du travail, de la valorisation au mépris. La manière dont l’identité d’un individu ou d’un groupe s’affirme, en mots et en images, à partir du travail, constituera également une thématique à interroger.

Les auteur·rice·s sont invité·e·s à proposer aussi bien des études de cas chronologiquement circonscrites que des enquêtes rendant compte des évolutions des frontières du travail sur le temps long.

Calendrier

  • Décembre 2023 : date limite de remise des résumés (facultatif)

  • 30 juin 2024 : date limite de soumission des articles complets

  • Décembre 2024 : parution du numéro

Modalités de soumission

Les auteur·rice·s’adresseront leur contribution par e-mail à frontiere-s@msh-lse.fr en précisant leur statut et leur organisme de rattachement. Les contributions prendront la forme d’un texte en français ou en anglais de 25 000 caractères maximum (espaces non comprises), accompagné d’un résumé (entre 800 et 1 200 caractères, espaces non comprises) et d’une liste de mots-clés dans la langue de soumission de l’article. Les auteur·rice·s qui le souhaitent peuvent soumettre un résumé accompagné de références bibliographiques 5 mois avant la date limite de soumission des articles complets afin de recevoir un avis indicatif des coordinateurs du numéro (réponse sous un mois).

Plus d’informations : https://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/frontieres/2043.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search