Navigation – Plan du site

AccueilCahiers d’ethnomusicologie36ThèsesLuke FOWLIE : Chanter d’une même ...

Thèses

Luke FOWLIE : Chanter d’une même voix : activité musicale, développement culturel et la poursuite d’unité au sein des associations montréalaises des Grassfields du Cameroun

Thèse de doctorat en musicologie, option ethnomusicologie, soutenue le 4 avril 2022 à l’Université de Montréal
p. 306
Référence(s) :

Luke FOWLIE : Chanter d’une même voix : activité musicale, développement culturel et la poursuite d’unité au sein des associations montréalaises des Grassfields du Cameroun
Thèse de doctorat en musicologie, option ethnomusicologie, soutenue le 4 avril 2022 à l’Université de Montréal
432 pages (dont 43 p. d’annexes)
Directrice de thèse : Nathalie Fernando

Texte intégral

1Cette thèse traite de la musique et de la danse dans le contexte d’une diaspora émergente envisagée comme un moyen privilégié de favoriser l’appartenance et la convivialité. À la suite d’une croissance exponentielle des taux d’immigration, la communauté camerounaise de Montréal a récemment connu une prolifération importante d’associations de « culture et développement ». La majorité de ces dernières sont représentatives des Grassfields, une région culturelle du Cameroun divisée par une ancienne frontière coloniale et façonnée par une histoire de contact interculturel encouragée par le déplacement et l’intégration continuels de sa population parmi ses multiples chefferies constituantes.

2Actuellement, les immigrés de cette région maintiennent leur patrimoine culturel particulier en profitant de l’héritage d’une large participation aux associations musicales qui apparaît comme un mécanisme social privilégié dans l’équilibrage de la solidarité collective et la mobilité sociale individuelle. En tant que dirigeants d’associations, les musiciens montréalais d’origine Grassfields sont devenus des agents principaux d’intégration et d’appartenance en raison de leur capacité à recréer les événements rituels et festifs de leurs lieux d’origine, exploitant ainsi leur compétence musicale dans la poursuite de développement culturel et d’idéaux d’unité, sur le plan local et sur le plan national.

3Cette thèse relie la longue histoire des associations musicales des Grassfields au Cameroun à des exemples se rapportant à des communautés francophones et anglophones issues de la diaspora montréalaise. Elle révèle comment l’activité musicale continue de promouvoir des modes culturellement validés de rapprochement et d’acquisition de statut au sein d’une communauté diasporique grandissante.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Luke FOWLIE : Chanter d’une même voix : activité musicale, développement culturel et la poursuite d’unité au sein des associations montréalaises des Grassfields du Cameroun »Cahiers d’ethnomusicologie, 36 | 2023, 306.

Référence électronique

« Luke FOWLIE : Chanter d’une même voix : activité musicale, développement culturel et la poursuite d’unité au sein des associations montréalaises des Grassfields du Cameroun »Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 36 | 2023, mis en ligne le 10 octobre 2023, consulté le 13 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ethnomusicologie/5208

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search