Navigation – Plan du site

AccueilCahiers d’ethnomusicologie36Dossier : variaL’hybridité vue à partir du sujet...

Dossier : varia

L’hybridité vue à partir du sujet. Le cas de Charles Kely Zana-Rotsy et l’open gasy

Marc Chemillier et Yuri Prado
p. 125-143

Résumé

Bien que les musiques du monde, en tant qu’elles représentent particulièrement bien les processus d’échanges culturels et commerciaux du monde globalisé, aient été un terrain fertile pour les études sur l’hybridité, peu d’attention a été accordée à l’expérience des musiciens participant à cette scène musicale. Partant de l’idée de Timothy Rice (2003) d’une ethnographie musicale basée sur le sujet, le but de cet article est donc d’examiner l’hybridité à partir des pratiques et des discours de Charles Kely Zana-Rotsy, chanteur et guitariste malgache installé en France depuis plus de 15 ans. Nous soutenons que l’œuvre et l’histoire de la vie de Charles contribuent à éclairer des questions telles que la « tradition du métissage » (Rabeherifara et Raison-Jourde 2008) de la musique malgache ; l’ambivalence entre célébration du mélange et restriction de son utilisation dans la scène des musiques du monde ; et la notion de concordance des éléments en hybridation (Mallet 2019) non comme une valeur unanime, mais en dispute par les différents acteurs qui composent un réseau de sociabilité.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2024.

Plan

Musiques du monde et hybridité : pourquoi en parler encore ?
Débuts de carrière à Madagascar
Être un « musicien du monde »
L’hybridité en pratique
Conclusion

Aperçu du texte

Musiques du monde et hybridité : pourquoi en parler encore ?

À partir de la seconde moitié des années 1980, des sonorités inclassables dans les genres musicaux populaires reconnus par l’industrie musicale centrée au Royaume-Uni et aux États-Unis se sont fait entendre dans le mainstream. Comme il ne pouvait en être autrement, pour que cette production, aussi variée qu’étendue, ait pu avoir une viabilité commerciale, le terme world music ou musiques du monde a été créé, en donnant naissance à une catégorie aussi large que l’idée de global qu’elle porte.

Bien que le terme « musiques du monde » puisse englober les musiques traditionnelles considérées comme « pures », « homogènes » ou « authentiques » – et, bien sûr, vendues avec cette valeur ajoutée lorsqu’elles entrent dans la machine capitaliste –, il est certain que l’idée de fusion ou de mélange est généralement l’élément prédominant dans le discours et la pratique des musiques du monde. Parmi les différents concepts utilisés en scien...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Chemillier et Yuri Prado, « L’hybridité vue à partir du sujet. Le cas de Charles Kely Zana-Rotsy et l’open gasy »Cahiers d’ethnomusicologie, 36 | 2023, 125-143.

Référence électronique

Marc Chemillier et Yuri Prado, « L’hybridité vue à partir du sujet. Le cas de Charles Kely Zana-Rotsy et l’open gasy »Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 36 | 2023, mis en ligne le 10 octobre 2024, consulté le 18 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ethnomusicologie/5070

Haut de page

Auteurs

Marc Chemillier

Marc CHEMILLIER est musicien, informaticien et anthropologue. Il a étudié la harpe nzakara de République centrafricaine (CD Musiques des anciennes cours Bandia, 1995), puis la cithare de Madagascar. Directeur d’études à l’EHESS, il travaille sur l’improvisation avec ordinateur et ses enjeux anthropologiques. Il a publié Les Mathématiques naturelles (Odile Jacob, 2008) et Artisticiel, livre-CD avec Bernard Lubat et Gérard Assayag (Phonofaune, 2021).

Articles du même auteur

Yuri Prado

Yuri PRADO est musicien, chercheur et réalisateur. Post-doctorant en anthropologie à l’Université de São Paulo (USP), il est actuellement chercheur invité à l’EHESS. Diplômé en Musique (Composition) de l’USP, il est titulaire d’un doctorat de la même institution et a effectué un stage de recherche en ethnomusicologie à l’Université Paris VIII.

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search