Navigation – Plan du site

AccueilPrésentationLes comités

Les comités

Comité éditorial

Rédaction en chef

Isabelle Jabiot, Université de Corse
Olivia Legrip-Randriambelo, LARHRA / Université catholique de Lyon
Ghislain Leroy, CREAD / Université Rennes 2
Grégoire Lits, Université catholique de Louvain

     contact : redac@revue-emulations.net

Comité de rédaction

Maxime Behar, SAGE/Université de Strasbourg
Raphaël Blanchier, Université Clermont Auvergne
Nicolas Bué, CERAPS/Université d’Artois
Anne Dalles, GSRL/Université Saint Etienne-Jean Monnet
Isabelle Jabiot, Université de Corse
Olivia Legrip-Randriambelo, LARHRA / Université catholique de Lyon
Ghislain Leroy, CREAD/Université Rennes 2
Grégoire Lits, Université catholique de Louvain
Aurore Loretti, ETHICS / Université catholique de Lille
Céline Mavrot, Université de Lausanne
Foued Nasri, Centre Max Weber/Université Jean Monnet
Cédric Passard, CERAPS / Science Po Lille
Constance Rimlinger, Cems/Université Paris Nanterre
Emilie Saunier, Université de Franche-Comté

Comité de lecture

Les articles de recherche publiés par la revue font tous l’objet d’une procédure d’évaluation en double aveugle. Pour cela deux évaluateurs sont contactés par les membres du comité de rédaction en fonction de leur expertise reconnue sur le sujet de l’article. La revue contacte et mobile ainsi environ 120 à 150 évaluateurs externes chaque année en fonction des propositions d’articles reçues.

Comité scientifique

Patrick Baert, University of Cambridge
Mathieu Berger, Université catholique de Louvain
Daniel Cefaï, École des hautes études en sciences sociales
Jean De Munck, Université catholique de Louvain
Sylvie Fainzang, Institut national de la santé et de la recherche médicale
Bernard Fusulier, Université catholique de Louvain/FNRS
Ellen Hertz, Université de Neuchâtel
Nancy Rose Hunt, University of Florida
Jacques Marquet, Université catholique de Louvain
Danilo Martuccelli, Université Paris-Descartes
Pierre Mercklé, ENS Lyon
Anne Monjaret, CNRS
Silvia Mostaccio, Université catholique de Louvain
Matthieu de Nanteuil, Université catholique de Louvain
Xavier Rousseaux, Université catholique de Louvain/FNRS
Vivien Ann Schmidt, Boston University
Nathalie Zaccaï-Reyners, Université libre de Bruxelles/FNRS

Anciens membres du comité de rédaction 

Stéphane Baele (membre fondateur), Rémi Cayatte, Maximilien Cogels, Jennifer Dejond, Antoine Delporte, Ghaliya Djelloul, Hélène Eraly, Lionel Francou, Brice Goddin (membre fondateur), Arnaud Henry (membre fondateur), Éric Hitier, Brieuc Lits, Quentin Martens (membre fondateur), Delphine Masset, Anh Thy Nguyen, Fanny Robles, François Romijn, Romain Tiquet, Kevin Toffel, Quentin Verreycken, Julie Voldoire.

Évaluateurs et évaluatrices pour l’année 2022 

Le comité de rédaction d’Émulations tient à remercier tous les experts, ex- pertes, chercheurs et chercheures externes ayant contribué à l’évaluation des articles soumis en 2022 dans les numéros thématiques et dans la rubrique Varia :

Tewfick Aclimandos, Gregori Akermann, Maïtena Armagnague, Hélène Balazar, Nicolas Berlogey, Romain Bionda, Sophie Blanchy, Theoxane Camara, Brieg Capitaine, Vincent Carlino, Muriel Champy, Paul Cuturello, Angelos Dalachanis, Milena Doytcheva, Yvan Droz, Vincent Dubois, Zoltan Dujisin, Christian Elcock, Sandra Fancello, Thomas Fouquet, Katharina Fritsch, Jérémie Gautier, Marguerite Cognet, Raphaël Gutmann, Joëlle Morrissette, Christophe Ledigol, Brigitte Le Grignou, Aurélia Lam, Winnie Lem, Olivier Lepiller, Nicolas Lescureux, Eric Maigret, Lilian Mathieu, Alexandre Marchant, Nicolas Martin-Breteau, Olivier Mauco, Pierre Mayance, Evélia Mayenga, Catherine Mayeur Jaouen, Janine Mossuz-Lavau, Laurent Mucchielli, Etienne Nouguez, Julien O’Miel, Renaud Soler, Joan Stavo-Debauge, Ana Suzina, Julien Talpin, Simona Tersigni, Romain Tiquet, Gérôme Truc, Audrey Tuaillon Demésy, Pierre Verschueren, Dominique Vidal.

Fonctionnement de la revue

Le fonctionnement de la revue repose sur le principe d’horizontalité et sur une réelle collégialité. Ce fonctionnement a vocation de ne pas reproduire un modèle hiérarchique, de permettre l’implication de tous les membres – à la mesure de ses compétences et disponibilités – à la fois dans la vie quotidienne de la revue et dans les décisions plus importantes (politiques éditoriales, recherche de financement, recrutement de membres, etc.). Pour ce faire, deux comités structurent le travail au sein de la revue : le comité de rédaction et le comité de rédaction en chef.

La rédaction en chef

La rédaction en chef est composée de cinq membres qui sont garant·e·s de la qualité du contenu éditorial de la revue, et assume le rôle de direction de publication. La rédaction gère les affaires courantes et le secrétariat au sein de la revue, assure la coordination générale du comité de rédaction, veille au suivi et à la réalisation des différents dossiers, etc. Le choix de travailler à cinq permet une répartition des tâches selon les compétences et disponibilités de chacun, qu’aucune fonction ne repose que sur une seule personne, et un partage collégial des responsabilités. La rédaction en chef est élue par le comité de rédaction.

Le comité de rédaction

Ce principe est également en œuvre concernant le comité de rédaction. Il s’agit de l’équipe éditoriale de la revue. Celle-ci est actuellement composée de quinze membres, dont les cinq corédacteurs en chef. Le rôle du comité de rédaction est d’assurer le bon fonctionnement de la revue, ce dernier intervient donc à tous les niveaux.

Il gère la publication des numéros papier et des articles en ligne. Le comité de rédaction assure le suivi des numéros thématiques qui sont confiés à des coordinateurs scientifiques externes ; un à deux membres du comité (coordinateurs éditoriaux) accompagnent ces derniers dans le processus de publication et assurent un suivi fin de la préparation jusqu’à la publication du numéro (cf. guide éditorial). Le reste du comité est mobilisé pour assurer les relectures des articles aux différents stades de processus, intervenir en cas d’évaluations contradictoires, et participer à la finalisation des textes avant publication.

Le comité de rédaction gère aussi entièrement les rubriques en ligne (Varia, compte-rendu critiques et entretiens) qui sont supervisées par un à deux membres du comité. Les autres membres du comité sont invités à suivre les articles dès la réception des propositions (pré-évaluation), le processus d’évaluation, de même qu’ils ont la responsabilité de veiller à la qualité des papiers avant leur publication. La mise en ligne des numéros et des articles en ligne est quant à elle assurée par le pôle « production », lui aussi composé de deux membres du comité.

Cette répartition collective des différentes tâches est également en vigueur concernant les décisions concernant la politique éditoriale, le recrutement de nouveaux membres, le choix des numéros thématiques, les dossiers de financement, etc. : pour toutes ses tâches, l’ensemble du comité de rédaction est amené à intervenir. Ainsi la collégialité est rendue possible car elle s’appuie sur un fonctionnement par pôle (production, varia, entretien, compte-rendu, secrétariat de rédaction, coordination des numéros, etc.) : si chaque pôle est chapeauté par une à deux personnes (généralisation progressive du travail en binôme), les autres membres y participent pleinement ; l’idée étant qu’aucune tâche ne repose que sur une seule personne.

Régulièrement la revue diffuse un appel ouvert à rejoindre le comité de rédaction. Les candidatures reçues sont examinées par le comité de rédaction qui décide collectivement d’accueillir de nouveaux membres.

Comité scientifique 

Le comité scientifique est constitué de chercheurs reconnus internationalement pour leur expertise dans leur domaine de recherche. Outre son intervention ponctuelle au processus d’évaluation en double aveugle (les membres sont sollicités pour évaluation si les articles relèvent de leur champ de compétence ; la revue veillant à solliciter des chercheurs extérieurs et spécialisés des thématiques abordées dans les numéros), il garantit la rigueur scientifique des articles publiés par Émulations. Ce comité est mobilisé notamment lorsque l’évaluation d’une proposition d’article ou de numéro thématique est problématique. Le comité scientifique peut également être mobilisé lorsqu’il apparaît nécessaire que la revue se positionne par rapport à un débat éthique ou scientifique en cours au sein du monde de la recherche.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search