Navigation – Plan du site

AccueilNuméros286DossierCraindre le politique : la répons...

Dossier

Craindre le politique : la réponse humanitaire aux catastrophes dites « naturelles » en Birmanie (2015), Éthiopie (2016) et au Zimbabwe (2016-2019)

Fearing the politics of disaster response: humanitarian case studies from Myanmar (2015), Ethiopia (2016) and Zimbabwe (2016-2019)
Isabelle Desportes
p. 335-371

Résumés

Sur la base d’un an de travail de terrain mené en Éthiopie, en Birmanie et au Zimbabwe, trois pays touchés simultanément par une catastrophe dite « naturelle » et un conflit sociopolitique sur fond de pratiques autoritaires, cet article interroge le rapport que les acteurs humanitaires entretiennent avec le politique dans le cadre de réponses apportées aux catastrophes. L’instrumentalisation politique, la crainte du politique, la dépolitisation et l’internalisation d’une approche technocratique peuvent avoir des conséquences majeures. Les humanitaires « agissent » politiquement même quand ils ne croient que « réagir » en s’adaptant aux conditions difficiles auxquels ils doivent faire face.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Contexte(s) d’étude
Le rapport au politique lors de la réponse aux catastrophes
Instrumentaliser politiquement la réponse à la catastrophe
Craindre le politique
Dépolitiser la réponse à la catastrophe
Internaliser une approche qui se veut apolitique ?
Les conséquences d’une approche ostentatoirement dépolitisée
Préserver l’espace humanitaire
Venir en assistance aux plus vulnérables
Venir en soutien à la société civile
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Si l’expression « politique de l’humanitaire » est déjà un oxymore aux yeux de certains – on pense par exemple à ceux qui firent de la neutralité, l’indépendance et l’impartialité de l’aide les marqueurs du Mouvement de la Croix-Rouge (Pictet, 1979) – l’expression « politique des catastrophes » l’est sans doute encore plus. Pendant de longues décennies, le champ d’action et d’étude scientifique des catastrophes dites « naturelles » telles que les sécheresses, les inondations ou les tremblements de terre était l’apanage des sciences de la terre et des ingénieurs (Hewitt, 1983 ; Revet, 2011). Les dommages qui en découlaient étaient mis sur le compte des aléas de la nature et d’infrastructures sous-développées.

Dans les années 1970, les sciences sociales s’emparèrent du sujet pour mettre en avant les causes et les conséquences sociales et politiques des catastrophes. Selon les textes fondateurs de ce qu’on appelle aujourd’hui le « paradigme de la vulnérabilité » (Blaikie et ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Desportes, « Craindre le politique : la réponse humanitaire aux catastrophes dites « naturelles » en Birmanie (2015), Éthiopie (2016) et au Zimbabwe (2016-2019) »Les Cahiers d’Outre-Mer, 286 | 2022, 335-371.

Référence électronique

Isabelle Desportes, « Craindre le politique : la réponse humanitaire aux catastrophes dites « naturelles » en Birmanie (2015), Éthiopie (2016) et au Zimbabwe (2016-2019) »Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 286 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 28 mai 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/com/14011 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/com.14011

Haut de page

Auteur

Isabelle Desportes

 Chargée de recherche, Katastrophenforschungsstelle, Freie Universität Berlin. Courriel : isabelle.desportes@fu-berlin.de

Articles du même auteur

  • Introduction [Texte intégral]
    Politique de l’humanitaire, humanitaire politique ?
    Introduction. Humanitarian policy, political humanitarianism?
    Paru dans Les Cahiers d’Outre-Mer, 286 | Juillet-Décembre
Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search