Navigation – Plan du site

AccueilNuméros284Les Adivasis de l’Inde centrale, ...

Les Adivasis de l’Inde centrale, entre dépossession et résistance territoriale

Dalal Benbabaali
p. 329-347

Résumés

Cet article montre que la lutte des Adivasis pour l’autonomie constitue une forme de résistance à leur dépossession et aux processus d’accumulation qui ont lieu, à leurs dépens, dans les territoires tribaux riches en ressources de l’Inde centrale. Les principaux facteurs ayant conduit à l’aliénation de leurs terres sont d’une part la colonisation agricole de leurs territoires par des migrants issus des castes dominantes, d’autre part les investissements industriels privés encouragés par le gouvernement au nom du développement. La revendication de droits territoriaux, comme la création d’un État tribal séparé, vise à s’assurer le contrôle des forêts dont ils dépendent pour leur survie, mais aussi à préserver leur identité.

Haut de page

Extrait du texte

Plan

Introduction
Les Adivasis face à l’État et aux projets de développement
Colonisation des terres tribales depuis l’époque coloniale
Industrialisation, prolétarisation et crise environnementale
Luttes des Adivasis pour l’autonomie : enjeux identitaires et territoriaux
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

« Mava nate, mava raj » en langue gondi signifie « notre village, notre gouvernement », un slogan qui exprime la revendication du droit à l’autodétermination des Adivasis, peuples autochtones dits « tribaux », concentrés principalement dans les régions forestières de l’Inde centrale. Ces « premiers habitants » (sens du terme Adivasi) forment environ 8 % de la population indienne, soit plus de 100 millions de personnes. À l’instar de nombreux peuples autochtones vivant dans des « zones-refuges » (Scott, 2009), les Adivasis jouissaient avant la colonisation britannique d’une certaine indépendance économique grâce à leur liberté d’accès aux ressources locales qui leur permettait d’atteindre l’auto-suffisance. Toutefois, le colonialisme remit en cause cette autonomie en limitant les droits coutumiers sur les forêts, indispensables à la survie de leurs habitants, ce qui provoqua de nombreuses rébellions tribales à travers toute l’Inde, que le gouvernement chercha à la fois à ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dalal Benbabaali, « Les Adivasis de l’Inde centrale, entre dépossession et résistance territoriale »Les Cahiers d’Outre-Mer, 284 | 2021, 329-347.

Référence électronique

Dalal Benbabaali, « Les Adivasis de l’Inde centrale, entre dépossession et résistance territoriale »Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 284 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 juillet 2024, consulté le 15 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/com/13199 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/com.13199

Haut de page

Auteur

Dalal Benbabaali

 Maîtresse de Conférences en Géographie.Université de Picardie Jules Verne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search