Navigation – Plan du site

AccueilNuméros265De l’imitation à la vénération : ...

De l’imitation à la vénération : le culte de saint Wandrille et la réforme monastique au ixe siècle à Fontenelle

From Imitation to Veneration: The Cult of St. Wandrille and Monastic Reform at Ninth-century Fontenelle
Todd Matthew Mattingly
p. 147-168

Résumés

L'abbaye de Fontenelle (Saint-Wandrille) était l'un des monastères les plus grands et les plus prospères du royaume franc dans les premières décennies du ixe siècle. Cette étude examine de près deux versions de la Vie du fondateur et saint patron du monastère, Wandrille de Verdun, l'une composée vers la fin du viie siècle, l'autre dans les années 830. Cette comparaison met en évidence la transformation du monastère d'une enclave isolée destinée à une élite spirituelle et axée sur la vie ascétique, en un grand complexe liturgique au centre d'une communauté chrétienne plus large, et axé sur le culte des reliques de saint Wandrille. Il est en outre montré que la réforme de l'abbaye qui introduisit la Règle de saint Benoît au ixe siècle, ne peut être pleinement comprise en dehors du contexte du développement du culte de saint Wandrille.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

La première Vie de Wandrille et Fontenelle au viie siècle
La Vita prima comme miroir pour les moines
La Vita prima comme « Règle » de Wandrille
La seconde Vie de Wandrille et le Fontenelle du ixe siècle
Les reliques de Wandrille et leurs miracles
Une réinterprétation théologique de la mort de Wandrille et de sa vie dans l’au-delà
Fontenelle comme paradis sur terre
Une nouvelle conception de la propriété monastique
La pureté cultuelle de Wandrille comme modèle pour les prêtres
De l’imitation de Wandrille à sa vénération
Conclusion

Aperçu du texte

L’époque carolingienne est depuis longtemps considérée comme une période de transformation profonde de la vie monastique en Occident. Au cours des viiie et ixe siècles, les monastères se sont imposés comme des institutions durables, caractérisées par des modes de vie, des formes d’organisation et des fonctions sociales appelées à persister tout au long du Moyen Âge et au-delà. Pour tenter de comprendre cette évolution, la plupart des études menées jusqu’ici se sont focalisées sur les efforts de réforme conduits par les souverains francs, qui ont imposé l’adoption de la Règle de Benoît et promu un programme liturgique commun, faisant ainsi des monastères des bastions de la prière d’intercession au profit de leurs patrons.

Un autre aspect de ce processus d’institutionnalisation a en revanche été longtemps négligé, à savoir l’émergence des monastères carolingiens comme centres de culte populaire des saints. Les sources de cette époque font état de dizaines de communautés organisant la t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Todd Matthew Mattingly, « De l’imitation à la vénération : le culte de saint Wandrille et la réforme monastique au ixe siècle à Fontenelle »Cahiers de civilisation médiévale, 265 | 2024, 147-168.

Référence électronique

Todd Matthew Mattingly, « De l’imitation à la vénération : le culte de saint Wandrille et la réforme monastique au ixe siècle à Fontenelle »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 265 | 2024, mis en ligne le 02 janvier 2026, consulté le 25 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ccm/16663 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/ccm.16663

Haut de page

Auteur

Todd Matthew Mattingly

Niagara University, Lewiston, New York, USA

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search