Navigation – Plan du site

AccueilNuméros265Les communautés monastiques de Fo...

Les communautés monastiques de Fontenelle-Saint-Wandrille, d’une réforme à l’autre (ixe-xie siècle)

Reform and Community at Fontenelle (St. Wandrille), 9th-11th Century
Thomas Roche
p. 169-190

Résumés

Bien que l’image traditionnelle de la table rase découlant des raids vikings ait déjà été remise en question, la pauvreté des sources restreint notre connaissance du monachisme ancien sur le territoire de la future Normandie. Le cas de Fontenelle (Saint-Wandrille) apporte cependant un contrepoint utile, puisque l’histoire de la communauté et de ses réformes peut être étudiée dans ses propres termes, grâce aux Gesta Abbatum Fontanellensium du ixe siècle et à l’Inventio Sancti Vulfranni du xie, aux côtés de textes diplomatiques et hagiographiques. Ces deux sources présentent Anségise ou Gérard de Crépy comme protagonistes de réforme (ou de refondation) descendante. Tout en nuançant ces interprétations, l’accent est mis ici sur les processus par lesquels la communauté monastique a adapté ses idéaux et ses pratiques, et renouvelé sa tradition, derrière (et au-delà) de ses abbés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Réformer Fontenelle
La réception de la réforme dans la Neustrie du Nord-Ouest
Anségise et les Gesta Abbatum
La question de la regula
Après Anségise : une communauté, sans abbé, derrière ses saints ?
Refonder Saint-Wandrille
La restauration monastique en Normandie
Congregatio Sancti Wandregesili et rectores
Le passé de la réforme

Aperçu du texte

Partir d’un cas « normand » pour étudier l’impact de la réforme monastique du ixe siècle et suivre son application sur la durée peut sembler sinon un anachronisme, du moins un paradoxe, tant l’historiographie de cette région a été marquée par l’image de la « table rase » monastique et de la rupture induite par la recomposition politique autour du comte, désormais scandinave, de Rouen. La Neustrie du Nord-Ouest voit un hiatus entre les sanctuaires du haut Moyen Âge et les nombreuses fondations de l’âge normand à l’instigation du duc ou de sa nouvelle noblesse, marqué par la vague de raids vikings et l’exode des communautés autour de leurs reliques. Mais celui-ci est aussi, et peut-être avant tout, documentaire, car la destruction des centres monastiques se serait accompagnée de la perte de leurs bibliothèques et de leurs archives.

À y regarder de près, les récits de destruction de monastères et de fuites de reliques se retrouvent en nombre dans d’autres régions, et la rareté des sourc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thomas Roche, « Les communautés monastiques de Fontenelle-Saint-Wandrille, d’une réforme à l’autre (ixe-xie siècle) »Cahiers de civilisation médiévale, 265 | 2024, 169-190.

Référence électronique

Thomas Roche, « Les communautés monastiques de Fontenelle-Saint-Wandrille, d’une réforme à l’autre (ixe-xie siècle) »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 265 | 2024, mis en ligne le 02 janvier 2026, consulté le 21 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ccm/16656 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/ccm.16656

Haut de page

Auteur

Thomas Roche

Archives nationales / Université de Rouen – Groupe de recherche d’histoire

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search