Navigation – Plan du site

AccueilNuméros265À quoi sert la renovatio ? Réform...

À quoi sert la renovatio ? Réforme carolingienne et changements institutionnels dans la vie religieuse des ixe et xsiècles

What’s the Point of Renovatio? Carolingian Reform and Institutional Change in Ninth- and Tenth-Century Religious Life
Steven Vanderputten
p. 263-271

Résumés

La renovatio de l’Église franque au début du ixe siècle doit-elle être considérée comme une étape cruciale dans le processus d’institutionnalisation de la vie religieuse ? Pour répondre à cette question, cet article revient sur quatre idées reçues qu’il convient de dépasser : premièrement, que les réformateurs carolingiens ont créé des cohortes uniformes de maisons de chanoines, chanoinesses, moines bénédictins et moniales bénédictines ; deuxièmement, que les communautés dans chacune de ces cohortes devaient suivre à la lettre leurs règles et les décrets associés ; troisièmement, que la renovatio a entièrement modifié la perception de ces règles et décrets ; enfin, que ces trois facteurs ont déterminé le programme des réformes du xe siècle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

La renovatio carolingienne et son héritage : perspectives traditionnelles
L’institutionnalisation comme visée de la réforme ?
Un héritage de réformes situées dans le temps
Conclusion

Aperçu du texte

L’objectif du présent article est de poser les bases d’une réponse à la question que m’ont soumise les organisateurs du colloque « Ordonner l’église, II : Communautés cléricales et communautés monastiques dans le monde carolingien (viiie-xs.) », à savoir : la renovatio de l’Église franque doit-elle être considérée comme un effort délibéré et décisif d’institutionnalisation de la vie religieuse ? En m’appuyant sur des travaux de recherche récents qui s’intéressent au contexte et à la nature de cet élan de réforme et à ses conséquences dans les deux siècles suivants, je souhaite réfuter quatre idées au cœur de la perception traditionnelle de cette période : premièrement, l’idée que les législateurs à l’origine de l’Institutio canonicorum et de l’Institutio sanctimonialium, ainsi que de la canonisation de la Règle de saint Benoît, avaient en tête de créer des cohortes uniformes de maisons de chanoines et chanoinesses d’une part et, de l’autre, des monastères de moines ou nonnes conte...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Steven Vanderputten, « À quoi sert la renovatio ? Réforme carolingienne et changements institutionnels dans la vie religieuse des ixe et xsiècles »Cahiers de civilisation médiévale, 265 | 2024, 263-271.

Référence électronique

Steven Vanderputten, « À quoi sert la renovatio ? Réforme carolingienne et changements institutionnels dans la vie religieuse des ixe et xsiècles »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 265 | 2024, mis en ligne le 01 janvier 2027, consulté le 13 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ccm/16568 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/ccm.16568

Haut de page

Auteur

Steven Vanderputten

Université de Gand

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search