Navigation – Plan du site

AccueilNuméros265Le terme « réforme » est-il adapt...

Le terme « réforme » est-il adapté pour décrire les changements qui s’opèrent dans les communautés cléricales entre le ixe et le xe siècle ?

Is Reform an Appropriate Term for Change in Clerical Communities Between the Ninth and the Eleventh Centuries?
Julia Barrow
p. 251-262

Résumés

Les historiens utilisent très souvent la réforme comme cadre privilégié pour l’histoire ecclésiastique médiévale, dans les travaux qui portent sur le clergé mais également sur le monachisme ou la papauté. Il semble cependant nécessaire de se détacher quelque peu d’un usage peu réfléchi du terme « réforme » et de se pencher plus en détail sur le vocabulaire utilisé dans les sources de l’époque. C’est ce que propose de faire le présent article, qui examine les règles destinées au clergé, les textes conciliaires et les chartes rédigés entre 750 et 1100 et qui prescrivent, planifient ou justifient des changements dans les institutions religieuses. Cette analyse révèle un contraste entre la relative abondance de langage programmatique pour proposer des changements dans les communautés monastiques et le discours plus sec et pragmatique qui décrit ceux proposés au clergé – effet de contraste qui ne s’atténuera qu’avec l’émergence des chanoines réguliers au xie siècle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Règles canoniales
Actes conciliaires
Chartes

Aperçu du texte

De nombreux historiens, sinon tous ceux qui travaillent sur l’histoire ecclésiastique entre le ixe et le xiie siècle, formulent leur récit en termes de réforme, comme on le constate à la simple lecture de nombreux titres de livres et d’articles. C’est particulièrement vrai des recherches qui traitent du monachisme et de la papauté mais cette tendance est également valable pour les travaux qui s’intéressent au clergé. Le choix du mot « réforme » semble y aller de soi, bien que le terme soit chargé de jugements moraux et d’un ensemble de connotations politiques et théologiques qui ne sont pas toujours pertinentes au regard des thématiques étudiées. Les significations accordées au mot « réforme », ainsi que la fréquence d’utilisation du terme, varient grandement entre le Moyen Âge et la période moderne. Durant la période qui nous intéresse, « reformare » signifie habituellement « restaurer » et le terme est le plus souvent employé pour désigner la restauration de la paix, mais parfois ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julia Barrow, « Le terme « réforme » est-il adapté pour décrire les changements qui s’opèrent dans les communautés cléricales entre le ixe et le xe siècle ? »Cahiers de civilisation médiévale, 265 | 2024, 251-262.

Référence électronique

Julia Barrow, « Le terme « réforme » est-il adapté pour décrire les changements qui s’opèrent dans les communautés cléricales entre le ixe et le xe siècle ? »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 265 | 2024, mis en ligne le 02 janvier 2026, consulté le 25 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ccm/16515 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/ccm.16515

Haut de page

Auteur

Julia Barrow

Institute for Medieval Studies – Université de Leeds

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search