Navigation – Plan du site

AccueilNuméros265Une réforme sans heurt ? Le chapi...

Une réforme sans heurt ? Le chapitre cathédral Saint-Étienne de Limoges de 817 à l’an Mil

A Smooth Reform? The cathedral chapter of St Stephen of Limoges from 817 to the Year 1000
Anne Massoni
p. 119-134

Résumés

Le chapitre cathédral de Limoges présente un observatoire intéressant pour examiner l’impact local de la réglementation élaborée par Louis le Pieux lors du concile d’Aix de 816. Son histoire est documentée par 54 actes du cartulaire donnés entre 817 et 988. Après avoir examiné ce corpus d’actes, les relations entre les chanoines et l’évêque et les traits de la gestion du patrimoine, le propos vise à montrer que cette communauté est bien attestée au ixe siècle, avec l’ensemble de ses dignitaires. Il est difficile de savoir combien de chanoines composaient le chapitre, mais il est certain que le recrutement se faisait en grande partie dans l’aristocratie régionale. La vie commune y était présente au moins par le partage de repas mais on ne sait si les habitations étaient individuelles ou communes. Les contours de la vie canoniale sont donc précisés, au sein de ce groupe de clercs desservant l’église-mère, sans qu’il soit réellement possible de dire si celle-là procéda des réformes de 816 ou si elle était un prolongement de coutumes antérieures. En tout cas, la réforme ne semble pas avoir provoqué de changement majeur. Le thème de la vie commune n’est pas alors un sujet polémique et aucun délitement d’aucune sorte ne s’observe au cours du xe siècle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Ancien chef-lieu des Lémovices sur la rive droite de la Vienne, Limoges est, au début de notre ère, une cité créée de toutes pièces sur un site vierge. Elle s’appelle alors Augustoritum, « gué d’Auguste », et se place au croisement des routes qui vont de Saintes à Lyon en passant par Clermont, et de Bourges à Bordeaux en passant par Périgueux. Elle se développe très largement pendant le Haut-Empire selon un plan orthogonal avec forum, thermes, aqueducs et amphithéâtre. Le long de la route de Lyon, la plus importante nécropole de la ville attestée à partir du Bas-Empire, au nord-est, abrite la tombe de saint Martial, mentionné par Grégoire de Tours comme l’un des sept évêques envoyés de Rome en Gaule au milieu du iiie siècle. La ville semble se replier alors sur une hauteur à l’est de la cité antique, le Puy Saint-Étienne. Des fouilles ont révélé en 2005 la construction d’un baptistère sur le flanc nord de la cathédrale, datant du premier quart du ve siècle, doté d’un plan centré de ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Massoni, « Une réforme sans heurt ? Le chapitre cathédral Saint-Étienne de Limoges de 817 à l’an Mil »Cahiers de civilisation médiévale, 265 | 2024, 119-134.

Référence électronique

Anne Massoni, « Une réforme sans heurt ? Le chapitre cathédral Saint-Étienne de Limoges de 817 à l’an Mil »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 265 | 2024, mis en ligne le 02 janvier 2026, consulté le 19 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ccm/15788 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/ccm.15788

Haut de page

Auteur

Anne Massoni

EA 4270 – Criham

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search