Navigation – Plan du site

AccueilNuméros265Un blanc manteau de canonicae ? L...

Un blanc manteau de canonicae ? Les « chapitres cathédraux » italiens du ixe siècle : quatre profils d’évolution

A white cloak of canonicae? The italian « cathedral chapters » of the 9th c.: four models of development
Émilie Kurdziel
p. 85-117

Résumés

Le présent article se propose d’évaluer quels furent dans les cités épiscopales du royaume d’Italie, les effets concrets de la tentative de réforme du clergé promue par les Carolingiens à partir des années 780 et synthétisée en 816 dans l’Institutio canonicorum. Après un premier tour d’horizon des fondations de canonicae intervenues au cours d’un long ixe siècle auprès des sièges épiscopaux, quatre profils types d’évolution du clergé urbain sont plus précisément comparés : Arezzo, Novare, Milan et Vérone.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Un blanc manteau de canonicae
Arezzo : beaucoup de bruit pour rien ?
Novare : un et un font… un
Milan, Vérone : des ordinarii sans canonica
Conclusion

Aperçu du texte

L’Historia custodum aretinorum, court récit à caractère historiographique rédigé au tournant des xie-xiie siècles, s’ouvre sur le récit des circonstances dans lesquelles avait été établie une canonica à Arezzo vers 840. Sous le règne de Louis le Pieux et à son initiative, commence par rappeler l’auteur, un concile avait été organisé à Aix-la-Chapelle. Parmi les nombreuses prescriptions formulées à cette occasion, il en était une que l’empereur considérait comme essentielle. Adoptée sur la recommandation des évêques présents, elle enjoignait chacun d’entre eux de construire auprès de son église une canonica. Après la mort de l’empereur, son successeur Lothaire Ier constata toutefois à l’occasion d’une traversée du royaume d’Italie que les Églises épiscopales n’étaient pas dotées de congrégations canoniques tel que lui et son père l’avaient prescrit. Venu à Arezzo pour prier sur la tombe de saint Donat, et n’y trouvant pas plus qu’ailleurs de canonica, il s’emporta contre l’évêque du ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Émilie Kurdziel, « Un blanc manteau de canonicae ? Les « chapitres cathédraux » italiens du ixe siècle : quatre profils d’évolution »Cahiers de civilisation médiévale, 265 | 2024, 85-117.

Référence électronique

Émilie Kurdziel, « Un blanc manteau de canonicae ? Les « chapitres cathédraux » italiens du ixe siècle : quatre profils d’évolution »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 265 | 2024, mis en ligne le 01 janvier 2027, consulté le 11 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ccm/15663 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/ccm.15663

Haut de page

Auteur

Émilie Kurdziel

Université de Poitiers/CESCM (UMR 7302)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search