Navigation – Plan du site

AccueilNuméros265Appliquer la « réforme » caroling...

Appliquer la « réforme » carolingienne ? Retour sur quelques établissements communautaires de Bourgogne (viiie-xe siècle)

Implementing the Carolingian “Reform”? Another Look at Some Religious Houses in Burgundy (8th-10th Centuries)
Noëlle Deflou-Leca
p. 37-48

Résumés

Cet article se propose de mettre en évidence la difficulté à mesurer les mutations induites par la correction carolingienne dans quelques grands monastères bourguignons. Ténus, les indices de la réception de la « réforme » sont aussi contrastés laissant entrevoir un positionnement hétérogène des frères qui ne sont pas tous réceptifs aux consignes de correction. Après avoir mis en évidence que l’abbaye de Bèze fut la seule dont les évolutions peuvent être mises en relation chronologique directe avec le capitulaire d’Aix, nous envisageons les formes et les évolutions de la vie cléricale puis monastique des communautés de Saint-Bénigne de Dijon et de Saint-Marcel de Chalon. À Auxerre, Flavigny ou Réôme, l’analyse d’indices dispersés sur l’application de la règle et ses conséquences sur la charge abbatiale ou la propriété conventuelle permet d’approcher une mise en œuvre relative des prescriptions de 817. In fine, avant le xie siècle pour l’espace concerné, il convient de souligner que la catégorisation séculier/régulier ne rend pas pleinement compte de la pluralité des « réalités » médiévales et de la porosité que les sources laissent entrevoir entre monde des clercs et monde des moines.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Parmi les cinq conciles régionaux convoqués par l’empereur en mai-juin 813 et rassemblant tour à tour les ecclésiastiques du royaume en vue de faire des propositions au souverain, tous consacrent aux moines (monachi) et à la vie monastique, masculine comme féminine, plusieurs de leurs canons. Mais si la plupart posent en référence la règle de saint Benoît, tous ne tiennent pas le même discours sur la situation des monastères de leurs diocèses. Ainsi à Tours, les pères conciliaires dénoncent-ils le peu de moines qui continuent de suivre la règle, autrefois si bien représentée. Au concile de Chalon-sur-Saône, en revanche, qui réunit en terre bourguignonne les évêques et abbés de « toute la Gaule lyonnaise », ceux-ci s’enthousiasment pour leurs monastères pour lesquels bien peu de recommandations sont à proposer puisque tous reconnaissent vivre selon la règle de Benoît. Le contraste est saisissant entre une situation ligérienne dégradée et des établissements bourguignons présentés comm...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Noëlle Deflou-Leca, « Appliquer la « réforme » carolingienne ? Retour sur quelques établissements communautaires de Bourgogne (viiie-xe siècle) »Cahiers de civilisation médiévale, 265 | 2024, 37-48.

Référence électronique

Noëlle Deflou-Leca, « Appliquer la « réforme » carolingienne ? Retour sur quelques établissements communautaires de Bourgogne (viiie-xe siècle) »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 265 | 2024, mis en ligne le 02 janvier 2026, consulté le 21 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ccm/15545 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/ccm.15545

Haut de page

Auteur

Noëlle Deflou-Leca

UMR 8584 – LEM-CERCOR

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search