Navigation – Plan du site

AccueilNuméros154Résumés des conférencesDeux traditions bouddhistes indie...

Résumés des conférences

Deux traditions bouddhistes indiennes : les Saṃmitīya et le Kālacakra

Francesco Sferra
p. 380-381

Texte intégral

1Invité conjointement par V. Eltschinger (EPHE, section des Sciences religieuses) et N. Balbir, F. Sferra (professeur à l’Università degli Studi di Napoli “L’Orientale”) avait annoncé les quatre conférences suivantes :

  1. Introduction au bouddhisme Saṃmitīya et à ses doctrines à la lumière de l’Abhidharmasamuccayakārikā ;
  2. La voie de la libération et le cosmos selon le Saṅghatrāta ;
  3. À la recherche d’un nouveau consensus : les pratiques et les doctrines anciennes du cycle tantrique bouddhique de « La roue du temps » ;
  4. Lecture de passages inédits des premières œuvres du Kālacakra.

2Elles se sont déroulées à Paris en mode hybride les 9, 16 et 23 novembre 2021 en sessions de trois heures hebdomadaires.

3Lors de la première conférence F. Sferra a fait le point sur les études relatives aux Saṃmitīya. Le fait qu’ils aient représenté l’une de écoles du Pudgalavāda (« personnalisme »), dont la doctrine peut apparaître comme une trahison des principaux enseignements du Bouddha, pourrait expliquer qu’ils aient été en quelque sorte marginalisés par la tendance dominante. Leurs spécificités doctrinales touchent aussi au postulat d’un état intermédiaire d’existence (antarabhāva) suivant la libération ou à la conception du nirvāṇa comme non-produit (asaṃskṛta). Il n’empêche que les Saṃmitīya sont vivaces jusqu’au xie siècle. Seules cinq de leurs œuvres sont conservées en langues indiennes : l’Abhidharmasamuccayakārikā, le Maṇicuḍa-avadāna (Albrecht Hanisch), le Patna Dharmapada, la Mahāsaṃvartanikathā et la Saddharmaparikathā, sorte de catéchisme (éd. à venir par P. Szanto), auxquels il faut ajouter un manuscrit de soixante-dix-huit feuillets conservant des fragments du Dīrghāgama qui paraissent plus intéressants sur le plan de la langue que sur celui du contenu (D. Dimitrov et F. Sferra, en cours). Il y a, d’autre part, quelques sources indirectes qui attestent de leur présence, et d’autres qui ont une visée polémique et critiquent leurs vues (ainsi le Kathāvatthu).

4L’Abhidharmasamuccayakārikā, dont l’unique manuscrit fut découvert par G. Tucci en 1948 près de Lhassa et qui se trouve aujourd’hui au musée d’art oriental de Naples, a été photographié par F. Sferra, qui l’étudie. Il est écrit en écriture bhaikṣukī et le texte comprend 547 strophes. On note des parallèles avec l’Abhidharmakośa et des similitudes de styles. Le deuxième chapitre, le Dhātusamuccaya, est lu et traduit par le conférencier tout en étant discuté avec les participants de Paris et de Naples au cours des deux premières conférences.

5Les troisième et quatrième conférences ont été consacrées à l’étude du Kālacakra, courant du bouddhisme tantrique, qui, à partir du xie siècle, a tendu à créer une nouvelle orthodoxie et sur lequel F. Sferra est l’auteur d’un article de référence (p. 313-325 dans Brill’s Encyclopedia of Buddhism). Le conférencier présente à l’auditoire les principaux textes de ce courant (Nāmasaṅgīti, Paramākṣarajñānasiddhi) et ses concepts fondamentaux. Puis on a amorcé la lecture de la Paramārthasevā de Puṇḍarīka dont F. Sferra prépare l’édition critique. Les discussions avec les participants ont occasionnellement conduit à des modifications ou améliorations. Pour plus d’informations on peut se reporter aux travaux de F. Sferra disponibles sur academia.edu ainsi qu’à la liste de ses publications (jusqu’en 2012) accompagnée de PDF sur le site https://www.tantric-studies.uni-hamburg.de.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francesco Sferra, « Deux traditions bouddhistes indiennes : les Saṃmitīya et le Kālacakra »Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques, 154 | 2023, 380-381.

Référence électronique

Francesco Sferra, « Deux traditions bouddhistes indiennes : les Saṃmitīya et le Kālacakra »Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques [En ligne], 154 | 2023, mis en ligne le 22 juin 2023, consulté le 19 mai 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/ashp/6505 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/ashp.6505

Haut de page

Auteur

Francesco Sferra

Directeur d'études invité, École pratique des hautes études-PSL — section des Sciences historiques et philologiques, Università degli Studi di Napoli “L'Orientale” (Italie)

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search