Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCentre-Val de Loire1998Projets collectifs de rechercheCantons de Mer (41) et Beaugency ...

1998
Projets collectifs de recherche

Cantons de Mer (41) et Beaugency (45)

Prospection aérienne (1998)
Responsable d’opération : Pierre Genty

Texte intégral

1Les résultats de cette année sont modestes : dans notre secteur de prospection, les structures en dur ne se dessinaient que de manière discrète. Les fossés se voyaient mieux mais moins qu’en 1996 et 1997. Sur Lestiou, certaines structures fossoyées sont visibles presque tous les ans : c’est le cas d’un enclos carré d’environ 22 m de côté (Marmones I) à 210 m vers le sud-ouest et deux fossés distants d’environ 14 m, parallèles à La Maisonnette I, visibles cette année sur près de 250 m. Cette année, sur ce secteur que nous survolons régulièrement, deux nouveaux enclos sont apparus. L’un, à La Maisonnette II, quadrangulaire (100 x 108 m), avec deux angles arrondis, en forme de D, est délimité par deux séries de fossés parallèles et une subdivision interne. L’autre, distant de 200 m environ vers l’ouest, aux Marmones II (ce toponyme évoquerait-il les Marcomans ?), n’était pas visible en entier et paraît être rectangulaire (un côté inférieur à 80 m).

2Un contrôle au sol à La Maisonnette II a montré la présence de débris de terres cuites architecturales ce qui laisse penser qu’il s’agit d’une ferme gallo-romaine bien qu’aucun mur ne soit visible du ciel. C’est, avec le site du Chemin Sentier à Mer cliché en 1997 et le château d’eau de Concriers à Roches photographié en 1992, la troisième exploitation agricole gallo-romaine délimitée par des fossés, sans bâtiment en dur, présumée de notre secteur de prospection. Le petit enclos carré Marmones I pourrait être la nécropole.

3Notons que des sites gallo-romains connus par prospections pédestres (Avaray Les Mistigris, Le Lion d’Or, le Bois des Moutons, etc.) restent inobservés du ciel. Auraient-ils également été construits en matériaux périssables ?

4On pourra ajouter que des villae en dur (Seris Vaux Caillard), certains bâtiments isolés (Tavers Les justices), des fermes en matériaux périssables (Lestiou Maisonnette II), semblent accompagnés dans un environnement de 100 à 200 m d’enclos fossoyés dont la datation, la contemporanéité et la fonction seraient à préciser par des sondages. Ainsi à Seris Chemin Sentier, près de l’intersection du chemin de Porchères ou des Moines et du Chemin de Blois à Paris, un petit enclos se dessinait, à moins de 200 m d’une villa présumée, repérée par prospection au sol, et dont quelques traces étaient à peine esquissées cette année.

5Quant aux fossés parallèles de La Maisonnette à Lestiou, ils sont dans l’alignement du chemin rural no 1 dit de Mortais, qui curieusement, là, s’écarte de son tracé par une courbure. Ce chemin qui va de Lestiou à Briou en bordure de la forêt de Marchenoir est bordé de sites secondaires. Notons qu’il passe près du site protohistorique de la Martinerie à Isy (commune de Josnes) et que les villae avérées s’en écartent d’au moins 200 m. Comme le chemin de Porchères ou des Moines à Mer, c’est très probablement un chemin antique, perpendiculaire à la voie d’Orléans à Tours (rive droite).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Genty, « Cantons de Mer (41) et Beaugency (45) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre-Val de Loire, mis en ligne le 23 avril 2024, consulté le 20 mai 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/adlfi/156990

Haut de page

Auteur

Pierre Genty

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Pierre Genty

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search