Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCentre-Val de Loire199837 – Indre-et-LoireRigny-Ussé – Église de Rigny

1998
37 – Indre-et-Loire

Rigny-Ussé – Église de Rigny

Fouille programmée (1998)
Responsable d’opération : Élisabeth Zadora-Rio

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : CNRS

Texte intégral

Topographie des espaces funéraires

1En 1998, deux tranchées de sondage au sud de l’église et au nord-est ont permis de préciser la topographie du cimetière médiéval. Ses limites sont désormais reconnues au nord, au sud et à l’est, et ses relations topographiques avec la zone d’inhumation du haut Moyen Âge au nord de l’église ont été précisées.

2144 sépultures ont été fouillées en 1998, ce qui porte le total à 1 600. Le fond du cimetière a été atteint au nord et à l’ouest de l’église.

L’occupation de l’Antiquité et du haut Moyen Âge

3Au nord de l’église, la fouille du bâtiment 14, qui était situé sous les inhumations de l’époque carolingienne et sous le cimetière paroissial des xie-xiie s., a été poursuivie et le plan a été dégagé. Deux états ont pu être identifiés. Dans son état le plus ancien, le bâtiment, construit en adobe ou en pisé sur des solins de maçonnerie, comportait deux ailes, constituées l’une de deux pièces, l’autre de trois, et situées de part et d’autre d’une cour. Les niveaux d’occupation n’ont pas encore été fouillés, mais on suppose qu’à l’origine le bâtiment avait une fonction résidentielle. Son attribution à l’Antiquité est assurée. La présence d’une quantité importante de mortier de tuileau et de quelques fragments de tubuli suggère l’existence d’aménagements hydrauliques dans le bâtiment ou à proximité. Dans son second état, le bâtiment a connu des remaniements importants (adjonction d’une pièce à l’ouest, reconstruction de la partie orientale) et pourrait avoir constitué un élément du complexe ecclésial, ainsi que le suggère la présence de sépultures inhumées à l’extérieur des murs. La destruction du dernier état du bâtiment peut être située entre le début du ive s. et la fin du ixe s. et son utilisation est sans doute contemporaine de celle de la première des deux églises découvertes sous l’église actuelle, dont il était séparé par un ruisseau qui a vu son cours détourné et son chenal comblé aux ixe-xe s.

4À l’ouest de l’église, sous le cimetière paroissial, la fouille a révélé l’existence d’une structure en creux de nature indéterminée (fond de cabane ? fosse-dépotoir ?) dont le comblement est daté des xe-xie s.

5Au sud de l’église, un mur présentant les mêmes caractéristiques que le bâtiment 14 a été mis au jour à la fin de la campagne de fouille de 1998. Il atteste l’extension des structures du haut Moyen Âge, voire de l’Antiquité, au sud de l’église, sous une forme qui reste à préciser.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Élisabeth Zadora-Rio, « Rigny-Ussé – Église de Rigny » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre-Val de Loire, mis en ligne le 09 mars 2015, consulté le 10 juin 2024. URL : http://0-journals-openedition-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/adlfi/14171 ; DOI : https://0-doi-org.catalogue.libraries.london.ac.uk/10.4000/adlfi.14171

Haut de page

Auteur

Élisabeth Zadora-Rio

CNRS

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Élisabeth Zadora-Rio

CNRS

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search